INEXENS

Revue de presse "Science & Société" - novembre 2009

ENVIRONNEMENT

10/11/09 – Le Sud, plus exposé au changement climatique Un cabinet britannique d'expertise des risques globaux vient de publier une étude montrant que les pays les plus vulnérables au réchauffement climatique sont la Somalie, Haïti, l'Afghanistan et la Sierra Leone, tandis que 22 se situent dans l’Afrique sub-saharienne . Parallèlement, la Banque asiatique de développement s’inquiète de la fonte des glaces himalayennes et de ses conséquences pour les populations.

13/11/09 – Le pétrole remplacé par le charbon liquéfié ? A l’heure où de nombreux experts prédisent la fin du pétrole dans plusieurs décennies, ce dernier pourrait-il trouver un second souffle à travers l’expérience du charbon liquéfié développée par l’Afrique du Sud depuis de nombreuses années ? Le système d’exploitation demeure secret mais intéresse vivement la Chine. Toutefois, ce procédé présente un gros inconvénient puisqu’il est très polluant en dégageant des émissions de CO².

19/11/09 – L’enfance encore fragile dans le monde A l’occasion de l’anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) se félicite de constater que les enfants de moins de 5 ans dans le monde survivent mieux depuis 1990 . Néanmoins, ils sont 24 000 à mourir chaque jour alors qu’une telle fatalité pourrait être évitée tandis que le rapport de l’UNICEF expose : « Plus de 140 millions d'enfants de moins de 5 ans souffrent d'insuffisance pondérale pour leur âge, et environ 100 millions d'enfants en âge d'aller à l'école primaire ne sont pas scolarisés" (contre 115 millions en 2002) » . Globalement, un milliard d’enfants sont privés d’un droit élémentaire. Et la France n’est pas indemne de ce constat selon une enquête récente menée pour le Parlement.

25/11/09 – Les glaciers de l’Himalaya fondent Même si les expertises sont compliquées en raison du terrain et de la frontière géopolitique entre l’Inde et la Chine, les experts des deux pays constatent que les glaciers de l’Himalaya fondent, rejoignant un rapport en 2005 du WWF (Fond mondial pour la nature) : « Les glaciers de l'Himalaya reculent plus vite qu'en aucun autre endroit du monde, et si cela continue au taux actuel, la plupart d'entre eux auront disparu en 2035 » . Les causes proviendraient aussi bien du changement climatique que de l’émission de particules noires provenant des foyers résidants et qui se déposent sur la neige. Deux autres études publiées dans la revue Science confirment quant à elles que les glaces du Groenland accélèrent leur fonte . Le même constat a été opéré pour les glaces de l’hémisphère sud.

21/11/09 – Climats et histoire humaine A travers un colloque à Paris, des spécialistes examinent les relations d’influence qu’ont eu dans l’Histoire les climats sur les hommes et réciproquement .C’est loin dans la préhistoire que l’homme semble le plus subir les changements climatiques. Rien à voir cependant avec ce qui attend l’humanité dans les années à venir selon de nombreux experts.

23/11/09 – 28 000 milliards de dégâts si les glaces fondent Selon le WWF et l'assureur Allianz, la fonte des glaces pourraient occasionner en 2050 jusqu’à 28 000 milliards de dollars de dommages dans les villes côtières, soit dix fois plus que ce qu’a coûté la crise financière actuelle . Si l’Asie du sud est semble particulièrement touchée, l’Amérique du Nord ne serait pas épargnée.

24/11/09 – Un plus grand réchauffement climatique pour 2100 ? Selon les climatologues de l'Institut de recherche sur les impacts du climat de Potsdam, en Allemagne, les températures moyennes du réchauffement climatique pourraient augmenter de 7°c d’ici 2100, soit beaucoup plus que les prévisions pessimistes du GIEC . L’étude prévoit de plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes avec l’augmentation du niveau des mers dont le niveau dépasserait de 80 % les analyses passées du GIEC.

24/11/09 – Une planète et demie pour répondre à nos besoins Dans ses calculs de l’empreinte écologique de l’humanité, l'organisation non gouvernementale canadienne Global Footprint Network (GFN) constate que celle-ci a augmenté de 22 % causée principalement la dernière décennie compte tenu de l’augmentation de la population et notre consommation . Elle estime qu’il faudrait désormais une planète et demie pour répondre à l’ensemble des besoins humains. Ce sont les Emirats arabes qui ont l’empreinte écologique la plus importante.

SANTE 13/11/09 – Le rôle de la flore intestinale dans l’obésité De plusieurs facteurs désormais bien recensés, tels que le mode d’alimentation qui contribue à l’obésité, des chercheurs viennent de confirmer ce qui avait été observé il y a quelques années, à savoir que la flore intestinale jouerait également un rôle non négligeable dans ce phénomène . Une flore de bactéries jouerait un rôle actif dans l’obésité en extrayant les calories des aliments, phénomène démontré par des expériences sur les souris. Reste à intervenir dans la flore intestinale des obèses pour contrecarrer le surpoids, étape qui n’a pas encore été franchie et qui dépend des autres facteurs en jeu.

18/11/09 – Le fléau de l’obésité se développe en France Près de 7 millions de personnes vivant en France, soit 14,5 % de la population souffrent d’obésité . Un chiffre qui ne cesse de se développer ces dernières années comme dans le reste des pays industrialisés où il atteint pour les Etats-Unis 30 % de la population. Deux Programmes nationaux nutrition santé (PNNS) ont été lancés dans notre pays depuis 2001 et un troisième est en cours. Vingt sociétés médicales se sont regroupées afin d’accélérer les applications de ces Plans. Montrée du doigt, l’activité sportive chez les jeunes qui nécessite un véritable coup de pouce. Concernant la politique alimentaire qui subit des pressions économiques, des incitations doivent permettre aux populations de privilégier une consommation plus saine. La présidente du Collectif national des associations d'obèses dénonce le fait que les obèses ne soient pas reconnus dans la société, laquelle est inadaptée à les intégrer à l’image des ventes de vêtements ou les hospitalisations et, plus grave, l’accès au crédit ou à l’emploi .

18/11/09 – La recherche sur la trisomie fait des progrès Des chercheurs américains sont parvenus à améliorer les facultés mentales de souris conçus génétiquement similairement aux personnes trisomiques . Les trisomiques ne souffrent pas de déficience mentale mais de problème de mémorisation du à leur maladie. Le dysfonctionnement neuronal a été identifié et réduit à l’aide de médicament sur des souris. Injectés suffisamment tôt, ces médicaments pourraient renforcer le travail de mémorisation des trisomiques.

20/11/09 – Confusion autour de la vaccination contre la grippe A en France La confusion continue de régner autour de la vaccination contre la virus H1N1 en France. Plusieurs médecins illustrent ces troubles à travers un article dans Le Monde , le premier invoquant une erreur stratégique du gouvernement en ayant écarté les médecins généralistes de cette vaccination, eux qui sont les premiers confidents des patients. Un autre rappelle que la vaccination est affaire de choix mais que des individus tels que les enfants et personnes enceintes sont les plus exposés au virus. Le choix entre les deux vaccins n’est également pas aisé pour les patients et la diffusion de ce virus aura permis de rappeler les gestes élémentaires d’hygiène qui ont permis dans les pays industrialisés d’éradiquer certaines maladies. Un médecin dénonce la collusion entre les pouvoirs et les laboratoires pharmaceutiques guidés par des intérêts commerciaux. C’est dans ce contexte de manque de transparence que la méfiance de l’opinion publique s’exerce à l’égard de la campagne de vaccination contre la grippe A. Et ce médecin s’insurge sur le fait que bien d’autres maux plus graves frappent la santé du public, notamment causés par notre environnement pollué, tandis que « Au terme de cette année 2009, la grippe A aura donné des courbatures fiévreuses à beaucoup de gens, et sans doute, hélas, en aura tué quelques-uns. On aura oublié de rappeler que la grippe "normale" saisonnière est une belle saloperie aussi, qui tue chaque année des personnes en bonne santé » .


PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 03/11/09 – Trois fois plus d’investissement contre le SIDA en 2031 Des chercheurs du projet "AIDS 2031" estiment qu’il faudra 35 milliards de dollars pour lutter contre le SIDA dans les pays en voie de développement, soit trois fois plus qu’aujourd’hui . Malgré le premier rapport sur le SIDA en 1981, un millions de personnes nouvelles pourraient contracter le virus.

03/11/09 – EPR remis en question Les autorités de sûreté française (ASN), britannique (HSE/ND) et finlandaise (STUK) s’interrogent sur la fiabilité des réacteurs qui dotent les centrales nucléaires de 3e génération EPR . Le système de contrôle-commande ne présenterait pas toutes les garanties de sécurité. Un plan B dans leur construction est même envisagé si aucune solution ne devait être trouvée à ce problème, le directeur des autorités de sûreté du nucléaire française (ASN) demandant : « d'examiner dès à présent des dispositions de conceptions différentes car la certitude d'aboutir in fine à une démonstration de sûreté acceptable fondée sur l'architecture actuelle n'est pas acquise » . Ce constat est accompagné d’un autre concernant l’arrêt de 18 réacteurs de centrales nucléaires en France sur les 58 en état de fonctionnement, même si un responsable de l'évaluation de la sûreté des réacteurs nucléaires à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire se veut rassurant .

04/11/09 – Plus de transparence sur les antennes-relais Un rapport d’un parlementaire propose plus de transparence sur les antennes-relais en préconisant notamment la nécessité d’un dépôt de permis de construire à chacune de leur pose . Cette action, selon l’auteur, éviterait beaucoup de confusion et permettrait plus de soulagement au sein de la population. Cette vision est contestée par des écologistes qui la considèrent comme niant l’impact sanitaire de ces antennes.

07/11/09 – Manger moins de viande et lutter contre le réchauffement climatique Un journaliste du Monde rapporte une anecdote concernant Gandhi s’essayant à la consommation de viande avant de devoir rapidement y renoncer . Cette histoire illustre le lien culturel fort qui existe avec notre mode de consommation. Notre culture occidentale, dénonce l’auteur, n’a pas le respect que d’autres entretiennent avec la nature, entraînant cette malbouffe qui caractérise notre alimentation. Il est temps de changer, surtout si l’on considère, rappelle le journaliste, que l’élevage nuit gravement à notre environnement et concoure à son réchauffement.

09/11/09 – Controverse autour du débat national sur les nanotechnologies Le débat national sur les nanotechnologies lancé par le Premier Ministre fait déjà polémique, résumé par une responsable associative citoyenne : « Alors que les dés sont largement lancés en France comme dans le monde, un tel processus de discussions sera-t-il en mesure de faire changer d’opinion les sceptiques qui sont légion ? » . Un blogueur s’étonne à son tour : « Si l’initiative semble louable et pleine de bonnes intentions, les objectifs paraissent un peu flous, et on comprend assez rapidement que le débat est orienté dans un sens précis. Si l’internaute curieux souhaite s’informer et se faire un avis, le site du débat public propose une 'base de connaissance' impressionnante de plusieurs centaines de pages entièrement consacrées à valoriser l’énorme potentiel des nanos et dans laquelle on trouve à peine … dix lignes sur les risques liés à ces technologies ! » . Une étude de 28 experts en Angleterre fait un bilan sur la prise de conscience citoyenne depuis 5 ans concernant les nanotechnologies et constate que les questions majeures restent en suspens, notamment celles concernant une éventuelle toxicité des nanoparticules. La Royal Society (l’Académie des sciences britannique) et la Royal Academy of Engineering ont publié un rapport en 2004 qui a fait date. Ce document a permis de rassurer la société et de développer les travaux sur les nanotechnologies tout en recommandant fortement d’effectuer des recherches sur les risques notamment sanitaires que les nanos peuvent engendrer. Néanmoins, ce rapport est demeuré sans suite et les autorités britanniques relancent une consultation publique, malgré l’avertissement d’un des auteurs du rapport qui s’interdit de consommer ou utiliser des produits composés de nanoparticules, les comparant à l’amiante. Cette controverse intervient alors que des chercheurs britanniques viennent de publiquer la démonstration que les « nanoparticules peuvent endommager les cellules humaines, notamment leur ADN, même à l'abri d'une barrière cellulaire » . Une évaluation européenne en cours sur la génotoxicité des nanoparticules devrait intégrer ces données, de même que le réglement Reach recouvrant les produits chimiques.

09/11/09 – Pour une éthique de la vulnérabilité Une philosophe édite un livre dans lequel elle se met en marge des débats sur l’éthique médicale en prônant une « éthique de la vulnérabilité » . Proche de la loi Léonetti, elle rejette la philosophie de l’autonomie de l’individu lui laissant le libre-arbitre pour décider de son sort. C’est méconnaître selon elle l’affaiblissement des moyens de décision chez de nombreux malades, ou leur vulnérabilité, notion qu’il faut intégrer dans notre conception de l’humanité.

10/11/09 – Un « new deal » urgent des énergies propres selon l’AIE La dernière édition du rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) réclame de toute urgence un « new deal des énergies propres » afin de réduire les émissions de CO2 dans le monde . Pour l’AIE, la crise économique est une chance pour la planète en changeant la trajectoire dangereuse dans laquelle elle s’engage sur le plan énergétique. L’exploitation renforcée des mines de charbon promise pour les années à venir inquiète l’Agence. Celle-ci réitère la défense d’une efficacité énergétique alliant réduction de la consommation dans les pays développés et aide pour les autres. Des sources non officielles de l’Agence évoquent également la fin du règne du pétrole dans les décennies qui viennent. Ces messages suffiront-ils à l’emporter face aux intérêts économiques, Néo ? Le sommet de Copenhague apportera sa réponse. Quant à la situation de la France, un journaliste du Monde ne peut s’empêcher d’ironiser sur notre parc nucléaire qui montre actuellement ses limites pour répondre aux pics de demande de consomation d’électricité durant l’hiver .

12/11/09 – La recherche est-elle malade en France ? Un directeur de recherche du CNRS dénonce à travers un livre la bureaucratie grandissante qui frappe la recherche en France, que ce soit dans son évaluation mais également dans l’attribution des crédits . Il cite un autre ouvrage datant des années 1960 dans lequel est imaginé, pour retarder les avancées trop rapides de la science, un système administratif paralysant et ressemblant fort, selon l’auteur, à celui existant aujourd’hui.

12/11/09 – Renforcer l’éducation vers l’informatique L’administrateur du Collège de France et le président-directeur général de l'Inria rappellent combien le numérique fait désormais partie intégrante de notre société à travers une multitude d’objets et de services. Il explique que : « La révolution du numérique représente des enjeux importants que ce soit sur le plan économique et le plan sociétal » . Or, cette révolution ne pourra être entreprise que si notre société se forme à l’informatique. Les auteurs de l’article se réfèrent à une « fracture numérique » qui ne concerne pas seulement la dimension technologique mais également la culture. Les citoyens doivent être préparés à accepter et intégrer le numérique dans leur vie. A l’image de l’enseignement au Collège de France depuis 2007, l’article prône une informatique dans notre éducation, à commencer par les plus jeunes qui en sont actuellement dépourvus.

19/11/09 – Hominisation et humanisation Une Professeure au Collège de France compare l’hominisation révélée par la théorie de l’évolution et l’humanisation insufflée plus récemment par les sociétés et cultures . Longtemps distincts, ces deux phénomènes ont tendance avec l’intervention de l’homme à se confondre. L’eugénisme d’un côté, la découverte de notre proximité génétique avec certains être vivants de l’autre incitent au rapprochement. L’auteure écrit : « Ces excès mêmes montrent que, pour devenir régulateur, le droit devrait transformer les tensions en interactions ». L’éthique a un défi à relever, celui de redessiner la frontière entre ces deux courants. D’un côté toute forme d’eugénisme devra être considérée comme un crime contre l’humanisation et non l’humanité seule. De l’autre, à l’image de notre Constitution, c’est le devoir de respect envers notre environnement qui devra être soutenu. C’est à ce prix que l’éthique pourra devenir universelle, à la condition de respecter la diversité culturelle du monde.

24/11/09 – Les risques liés au Vioxx auraient du être diffusés plus tôt Une étude menée à partir de 30 essais cliniques conclut que les risques liés au Vioxx auraient pu être identifiés quatre ans avant son retrait par son fabricant . Ca rapport confirme une autre étude publiée dans la revue The Lancet en 2004.

25/11/09 – La marchandisation du dépistage prénatal Une dizaine de médecins ont rédigé un article s’interrogeant sur la médicalisation grandissante de notre société qui va jusqu’à créer une science des statistiques des risques, tendance qui s’applique dans le dépistage prénatal . Les médecins y voient une marchandisation dangereuse de la peur et réclame une concertation des professionnels et des débats citoyens pour enrayer ce phénomène : « C'est la conception de la démocratie qui se joue ici dans ce "marché des risques", démocratie que nous refusons de réduire à une administration technique et marchande, prétendument scientifique, du vivant vers laquelle inclinent nos sociétés de contrôle et de norme » .

26/1/09 – Complot au sein du GIEC ? Certains sceptiques à l’égard des causes humaines du réchauffement climatique sont prêts à tout pour servir leurs causes puisque des emails ont été volés et diffusés émanant de climatologues au sein du GIEC, cet organisme qui pèse de tout son poids dans la prise de conscience du phénomène . S’il semble difficile de remettre en cause globalement les travaux du GIEC, les emails dévoilés révèlent des messages troublants émanant notamment du climatologue notoire Phil Jones dans lesquels il explique « qu'il préfère détruire des données plutôt que de les transmettre à un scientifique «anti-réchauffement» qui en avait fait la demande, ou qu'il fera tout pour éviter que les travaux d'un climatosceptique puissent être repris dans un rapport du Giec » . Cette affaire d’espionnage révèle la brutalité de la confrontation entre les experts en la matière allant même jusqu’à évoquer une guerre . Selon un des responsables du GIEC, cette controverse ne se base sur aucune donnée scientifique et n’a d’intention autre que de défendre les intérêts de certains lobbies industriels . Selon lui, le véritable débat doit se situer envers certaines questions scientifiques : « l'existence de "points de basculement" du système climatique. Par exemple, nous ne savons pas où se situe le seuil au-delà duquel la calotte glaciaire du Groenland serait condamnée à disparaître. Il reste aussi des questions sur la réponse globale de la végétation terrestre : nous pensons que, soumise au réchauffement, elle produira plus de gaz à effet de serre, ce qui contribuera à aggraver le réchauffement - mais nous ne savons pas la quantifier précisément. Un autre débat tient à la prédictibilité du climat à échelle de dix à vingt ans. C'est un domaine très jeune qui fera l'objet d'un chapitre entier dans le prochain rapport du GIEC » .

28/11/09 – Les OGM surutiliseraient des pesticides L’ancien directeur du bureau de l'agriculture de l'Académie des sciences américaine, consultant désormais d’un centre de recherche américain opposé aux biotechnologies, rapporte que le soja Round Up Ready (RR) produit par Monsanto utiliserait beaucoup de pesticide . Les chiffres avancés sont bien entendu, Néo, contestés par d’autres études favorables aux OGM. Cette nouvelle controverse ne favorisera pas la recherche sur les OGM en France qui en est quasiment au point mort depuis l’arrachage d’un pied de vigne transgénique par un militant isolé . L’Agence nationale de la Recherche qui doit insuffler des travaux dans ce domaine reconnaît que désormais les groupes de recherche ne se précipitent pas. Les études se font dans des pays comme l’Espagne ou Chypre et la France connaît donc un grand retard par rapport aux Etats-Unis.


ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 02/11/09 – Le 2e Plan cancer est lancé en France Le Président de la République française a lancé le 2e Plan cancer doté de 750 millions d’euros . Le Plan consacrera ses efforts sur le dépistage particulièrement dans les zones géographiques défavorisées. Cinq sites de recherches vont être constitués en réseau. Plus de spécialistes vont être formés pour étudier l’impact environnemental sur notre santé. La Cour des Comptes vient de dénoncer le premier Plan Cancer lancé en 2003 dont seulement un tiers des mesures a été appliqué.

03/11/09 – Qu’est-ce qu’un produit sans OGM ? Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) vient de répondre à la question du seuil caractérisant un produit non OGM . Seront considérés comme tels les plantes et produits alimentaires avec moins de 0,1 % d'ADN transgénique. Les animaux «nourris sans OGM » devront répondre aux même critères quant à l’utilisation des produits. Cette décision est prise alors que le gouvernement étudie de prochains décrets concernant l’étiquetage des OGM, et notamment la coexistence des champs agricoles et de l’apiculture.

10/11/09 – Limitation des brevets par la Cour Suprême ? Est-il possible de breveter des formules mathématiques ? La Cour Suprême des Etats-Unis s’est montrée réticente à le faire concernant une méthode créée pour le monde de la finance, considérant cette opération comme trop abstraite pour être protégée . Les conséquences de cette décision pourraient faire jurisprudence et la Cour Suprême être tentée dans les années qui viennent de limiter la portée des brevets, notamment aux logiciels.

17/11/09 – Améliorer l’organisation internationale pour lutter contre la faim Le sommet mondial sur la sécurité alimentaire qui se tient à Rome en l’absence remarquée des chefs d’Etats du G8 n’a finalement pas affiché de date pour éradiquer la faim dans le monde . La priorité a été donnée à un partenariat mondial s’efforçant de rationaliser les différents organismes internationaux qui agissent en la matière avec souvent des paradoxes et confusions. Un Comité de sécurité alimentaire incluant les organismes et la société civile a été créé ainsi qu’un Comité d’experts. Le financement est en cours d’étude. Reste que des désaccords profonds existent toujours sur les actions que devront mener ces Comités et sur leurs premières applications. Il s’agit là, comme pour le sommet de Copenhague sur le changement climatique, d’un désaveu pour le G20 impuissant à régler les problèmes environnementaux et humains du monde selon un éditorial du Monde : « Alors qu'elle est en pointe sur le sujet, l'Europe parvient à être inaudible au niveau mondial en laissant Chinois et Américains dicter leur calendrier au reste de la planète. Tant à Rome qu'à Copenhague, on risque d'en voir les funestes conséquences » . Le rapporteur des Nations unies pour le droit à l'alimentation estime que toutes les conditions sont réunies pour qu’une nouvelle crise alimentaire mondiale se déclenche d’ici deux ans . Cette prédiction se base sur des prix agricoles qui sont restés élevés sur les marchés locaux des pays en voie de développement. Selon lui, il faut radicalement changer de politique agricole mondiale et exclure de produire encore plus alors que la planète atteint les limites du supportable. Les circuits de diffusion des produits alimentaires sont aujourd’hui beaucoup trop longs et l’impact environnemental des productions agricoles encore méconnu. L’expert évalue l’enjeu principal comme suit : « va-t-on continuer à miser sur un petit nombre de grands producteurs ou renforcer les petits fermiers, dont dépendent la majorité des populations des pays en développement ? » .

19/11/09 – Un grand Emprunt national qui bénéficiera à la Recherche Sur les 35 milliards d’euros que préconisent les deux rapporteurs sur le grand Emprunt voulu par le Président de la République, 19 devront être alloués à la Recherche et à l’Enseignement supérieur . Cet Emprunt est destiné à relancer les investissements. Des appels à candidatures vont être lancés et les sélections des projets soumis à contrôle. Les rapporteurs sont décidés à porter les efforts vers des investissements de pointe, une journaliste du Monde notant que « l'essentiel de la somme sera dédié à cinq disciplines ou domaines d'application : sciences du vivant, énergies propres, ville de demain, mobilité du futur et société numérique » . Néanmoins il semble que le tissu industriel de la France ne permette pas une répartition équitable entre grands groupes et PME et que les premiers seront les grands bénéficiaires de cet Emprunt.

20/11/09 – Les nanomatériaux recensés dans les produits de consommation Le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) inventorie sur Internet les produits de consommation dans lesquels ont été introduits des nanomatériaux . 51 produits figurent à travers des produits de beauté, compléments alimentaires, jouets, tissus, produits d’entretien, etc. Plusieurs marques françaises sont concernées. Le BEUC déplore l’absence d’étiquetage obligatoire pour ces produits. Cet inventaire n’a toutefois pas été vérifié en laboratoire. De même le BEUC reconnaît que la liste des produits concernés est certainement plus longue, mais qu’il est difficile d’obtenir des informations sur l’existence des nanomatériaux.

26/11/09 – Le sommet de Copenhague et ses tourments préparatoires A quelques jours du sommet de Copenhague où la planète a rendez-vous pour décider des orientations environnementales qu’elle donnera ou ne donnera pas, les informations émises par les différentes autorités politiques soufflent le chaud et le froid. On préférera retenir le relatif optimisme affiché par le récent éditorial du Monde qui veut croire que l’engagement chiffré des différents chefs d’Etats, et surtout le Président américain, à baisser leurs rejets de CO2 soit un bon signe : « il y a désormais matière à négocier. C'est un vrai progrès, même si cela ne garantit aucunement un succès immédiat » . Il est vrai que Barack Obama, « pour donner de l'élan aux négociations » a accepté finalement de se rendre à ce sommet, et avec lui l’engagement de baisser de 17 % des émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis en 2020 . Les observateurs se félicitent également de la rencontre du président américain avec celui de la Chine, ces deux pays pouvant impulser une nouvelle politique internationale concernant le climat . Néanmoins, les signes s’accumulent annonçant qu’aucun accord contraignant ne sera validé à Copenhague et que les dirigeants de la planète s’en tiendront à un accord politique, malgré le dévouement d’un homme remarquable, Yvo de Boer, secrétaire de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC) . Est-ce cette crainte qui mobilise une fois de plus les scientifiques ? Vingt- six climatologues de renom diffusent un document synthétique chargé de démontrer combien les rapports du GIEC concernant le changement climatique se traduisent dans les faits .


DIVERS 03/11/09 – Décès de Claude Lévi-Strauss L’ethnologue français de réputation mondiale Claude Lévi-Strauss est décédé à l’âge de 100 ans : « A qui doit-on cette pensée immense ? Un philosophe ? Un ethnologue, un anthropologue, un savant, un logicien, un détective ? Ou encore un bricoleur, un écrivain, un poète, un moraliste, un esthète, voire un sage ? Seule réponse possible : toutes ces figures ensemble se nomment Claude Lévi-Strauss » .

10/11/09 – Pas de fin du monde en 2012 selon la NASA La NASA a tenu à répondre à la rumeur qui se répand dans le monde à travers Internet selon que le monde connaîtrait sa fin en 2012 . Cette rumeur se base sur des prophéties issues du monde entier et notamment du calendrier maya qui s’arrêterait le 12 décembre 2012.

11/11/09 – Les collégiens et Internet L’agence conseil Calysto pour la fédération La Voix de l'Enfant vient de publier sa nouvelle enquête sur le comportement des collégiens avec Internet . Ils sont désormais 97 % à posséder Internet à la maison, 51 % à utiliser un ordinateur dans leur chambre, et 40 % à avoir un blog. 51 % sont contactés par des inconnus auxquels ils sont 20 % à répondre. Pire, 87 % reconnaissent être tombés sur des images choquantes sur Internet et très peu à en avoir parlé avec des adultes.

20/11/09 – Une peau humaine fabriquée à partir de cellules souches embryonnaires Des chercheurs français sont parvenus, à partir de cellules souches embryonnaires, à fabriquer une peau humaine, notamment sur des souris . Les risques de rejet immunitaire ou de transmission de maladie semblent être minimes et ouvrent de véritables espoirs pour les personnes gravement brûlées dans les années à venir, même si la recherche à partir de cellules adultes tient également ses promesses.

Revue de presse "Science & Société" - octobre 2009

ENVIRONNEMENT 12/10/09 – Téléphones mobiles très mal recyclés en France

PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 06/10/09 – A propos du « syndrome du Titanic » 07/10/09 – Plafonner les émissions de CO2 avant 2020 08/10/09 – Un procès complexe avec un militant anti OGM 09/10/09 – Un contrat démocratique entre les citoyens et le développement scientifique 10/10/09 – Manifestations à propos de l’amiante 11/10/09 – Quelle fiabilité des tests génétiques Internet ? 12/10/09 – Les déchets nucléaires incontrôlables ? 13/10/09 – Appel contre les faux médicaments 14/10/09 – Des biocarburants dans le collimateur environnemental 15/10/09 – La responsabilité, notion fondamentale du monde moderne 16/10/09 – En finir avec la faim dans le monde 20/10/09 – Le nucléaire retrouve un second souffle 21/10/09 – Le réchauffement climatique s’est-il arrêté en 1998 ? 27/10/09 – Un mécanisme pervers pour lutter contre la déforestation 28/10/09 – Les OGM bénéficiaires du grand emprunt ? 30/10/09 – Changement climatique et géopolitique

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 03/10/09 – L’Europe réfléchit à une taxe carbone 07/10/09 – Le Sénat interdit les portables dans les écoles 12/09/09 – Besançon supprime les biberons au bisphénol A 28/10/09 – Lancement du débat national sur les nanotechnologies 16/10/09 – Rien d’alarmant concernant l’exposition aux radiofréquences 21/10/09 – Des préparatifs complexes à la Conférence de Copenhague 22/10/09 – Rapport européen sur les aliments diététiques 28/10/09 – Lancement du débat national sur les nanotechnologies 31/10/09 – Réduire sa consommation d’énergie ou préserver le marché carbone ?

DIVERS

23/10/09 – Les naturalistes retrouvent de grandes expéditions 27/10/09 – Quand académiciens et députés se rencontrent 28/10/09 – La connaissance parfaite est-elle possible ?






ENVIRONNEMENT

12/10/09 – Téléphones mobiles très mal recyclés en France Malgré le fait qu’une contribution environnementale soit intégrée dans le prix de vente des téléphones mobiles, sur les 22 millions d’exemplaires mis en vente chaque année, 9 % seulement son recyclés selon un sondage . De nombreux composants de ces téléphones sont réutilisables. Les opérateurs, quant à eux, offrent de récupérer les mobiles pour les recycler dans les pays en voie de développement.

PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 06/10/09 – A propos du « syndrome du Titanic » Nicolas Hulot, président de la fondation du même nom qui milite pour l’écologie, met à profit sa notoriété de producteur et animateur en diffusant dans les salles de cinéma un film sombre sur la situation environnementale actuelle du monde . Le titre du film, Le Syndrome du Titanic, est justifié par son auteur : « Le scepticisme que j'observe chez certains à l'égard du changement climatique revient à naviguer avec un bandeau sur les yeux par temps de brouillard, à fond les manettes dans une mer parsemée d'icebergs » . Si le film n’est guère attractif, le propos est quant à lui clair puisqu’il exhorte les individus à abandonner le mode de vie du « toujours plus » pour promouvoir une « sobriété heureuse ». L’humilité à laquelle il fait appel a-t-il des chances d’être entendu, Néo ? Elle entraîne en tout cas un agacement d’un professeur au CNAM qui s’en explique : « l'écologie politique n'est pas plus scientifique que ne le fut le marxisme, qui pourtant l'a longtemps prétendu et en a retiré, plusieurs décennies, une partie de sa triste légitimité » . D’humilité, le chercheur rebondit en exhortant à son tour Nicolas Hulot à adopter cet esprit, considérant que les sciences aujourd’hui ne maîtrisent pas grand-chose de la complexité du monde dénoncé par le producteur. Et de rappeler les grands progrès apportés par la modernité depuis des décennies, malgré les disparités. Quant au bio, selon le scientifique, rien ne permet de le défendre, au contraire. Il est coûteux et ne démontrerait pas de plus-value concernant son impact sanitaire. Il fustige le procès fait aux OGM qui, selon lui, ont apporté de nombreux bienfaits. Quant à taxer les Français à travers la taxe carbone pour limiter notre pollution, la mesure lui apparaît indécente quant de grands pays continuent de polluer à tout va. Et de conclure sévèrement : « Certes, il faudra bien que l'homme se désapprenne des énergies fossiles, et le plus tôt sera le mieux, mais ce n'est pas en regardant en arrière, ce ne sera pas par la peur et ce ne sera pas non plus par un déversement d'une facile dégoulinade de bons sentiments qui ignorent le débat scientifique et les intérêts de chacun, sinon de tous » . Je ne suis cependant pas certain, Néo, que nous avons dans ce genre de tribune un débat « scientifique » qui soit bien posé, mais bien plutôt l’expression de sentiments personnels.

07/10/09 – Plafonner les émissions de CO2 avant 2020 L’Agence internationale de l'énergie (AIE), dans son rapport 2009, avertit sur la nécessité de voir plafonner la consommation de ressources fossiles avant 2020, sans quoi le dérèglement climatique serait incontrôlable en raison du rejet de CO2 trop important . Chaque année passée sans effort en ce sens entraînera, précise l’AIE, 500 milliards supplémentaires d’investissement. Si, toujours selon ce rapport, 10 000 milliards sont nécessaire dans les 20 ans pour investir dans une politique d’énergies propres, cet investissement sera rentabilisé par les économies faites sur la consommation des carburants. Pour la première fois, les émissions mondiales de CO2 ont baissé de 3 % en raison de la crise, une tendance qu’il faudrait donc poursuivre. Un axe majeur de cette réduction concernant notre mode de vie qui doit passer par des économies d’énergie dans tous les domaines, à commencer par les bâtiments . Pour réduire notre consommation quotidienne, les matériaux et techniques nous y aident, mais il est également nécessaire de changer nos comportements, par exemple en éteignant les appareils électroménagers que nous laissons habituellement en veille . Les entreprises sont également concernées qui engagent des actions en ce sens, notamment à propos de leur centre de traitement des données, source de forte consommation d’énergie .

08/10/09 – Un procès complexe avec un militant anti OGM Si les éléments du procès semblent tous confondre le militant anti OGM auteur avoué de la destruction d’un terrain d’expérimentation en plein air de vigne transgénique, l’affaire s’avère plus complexe qu’il n’y paraît . En effet, cette autorisation d’expérimentation publique a fait l’objet d’une annulation par un tribunal. Il est légitime que la défense du militant précité réclame l’acquittement, ce qui révolte la Présidente de l’INRA conduisant ces recherches : « Les conditions de l'expertise publique se trouvent remises en cause par un acte isolé. Sans données, on ne peut pas débattre, faire vivre la démocratie scientifique » . Démocratie scientifique ? C’est justement là, Néo, que le débat devrait se situer.

10/10/09 – Manifestations à propos de l’amiante Plusieurs milliers de manifestants ont défilé accompagnés de magistrats pour s’opposer à la disparition du juge d’instruction souhaitée par le Président de la République . Les militants contestent cette réforme qui porterait atteinte à tous les dossiers sanitaires sensibles ainsi que l’explique l’un d’eux : « Il s'agit de remplacer le juge d'instruction, qui est un magistrat indépendant, par le procureur, qui dépend du pouvoir politique » .

11/10/09 – Quelle fiabilité des tests génétiques Internet ? Que penser des tests génétiques proposés via Internet afin d’identifier des prédispositions à certaines maladies ? La revue Nature publie l’étude de 4 spécialistes sur un faible échantillon . Les deux sociétés inspectées n’offrent pas les mêmes résultats concernant des échantillons provenant de mêmes patients, parfois en présentant des données différentes jusqu’à 50 %. La cause vient du fait que les sociétés n’utilisent pas les mêmes marqueurs.

12/10/09 – Les déchets nucléaires incontrôlables ? Un reportage destiné à être diffusé ce soir à la télévision montre que les rejets sauvages de déchets nucléaires dans le monde sont loin d’avoir cessé . La France ne semble guère épargnée par cette enquête jusque dans les airs. En réalité, un très faible pourcentage de déchets nucléaires est recyclé, le reste étant stocké ou envoyé en Russie dans des décharges sauvages. La question se pose à nouveau de la gestion de ces déchets dont la maîtrise appartient en totalité à ceux qui les produisent.

13/10/09 – Appel contre les faux médicaments

L’appel lancé hier contre les faux médicaments a été prononcé par Jacques Chirac, l’ancien président de la République française . Il se base sur un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui constate qu’un médicament sur quatre est faux dans les pays en développement conduisant à 200 000 décès évitables. Ce trafic serait en train de dépasser celui de la drogue dans le monde. Selon un expert, à l’image de l’Afrique qui est le continent le plus touché, il est nécessaire de baisser le prix des médicaments pour lutter contre ce marché illicite.

14/10/09 – Des biocarburants dans le collimateur environnemental Le bureau d'étude Bio Intelligence Service (BioIS) vient de rendre un rapport sur les biocarburants et leurs vertus environnementales pour le compte de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) . L’éthanol est le mieux loti. L'éthanol de betterave, de blé, de maïs, en revanche, ne sont pas considérés comme si vertueux que cela en matière environnementale. En tenant compte des terres utilisées, le colza possède un gros déficit puisqu’il entraîne une déforestation en zone tropicale.

15/10/09 – La responsabilité, notion fondamentale du monde moderne Un professeur de philosophie à l’université de Rome explique pourquoi les propos du nouveau président américain lors de son investiture mettant l’accent sur notre responsabilité de citoyen, a fait référence là à une notion moderne et fondamentale : « Dans le monde globalisé, la responsabilité est le vrai nom de ce que les modernes nommaient fraternité » . Dans un monde où chaque action a des répercussions universelles et où il nous est possible d’en avoir conscience, l’adversaire de cette responsabilité collective nous explique le philosophe n’est autre que l’indifférence. Il était bon de le souligner, Néo.

16/10/09 – En finir avec la faim dans le monde A l’occasion de la journée mondiale contre la faim, un éditorial du Monde le rappelle : « Croire que la crise économique est responsable de la faim ou que la Terre ne peut pas nourrir 9 milliards de personnes constituerait une double erreur » . Si une tranche de la population mondiale a bénéficié de la croissance économique, ils sont plus nombreux depuis le début du siècle à souffrir de la faim. Un milliard de personnes désormais sont confrontés à la faim . Selon le quotidien, un des facteurs qui a contribué à cette sinistre situation est l’absence de soutien à l’agriculture dans les pays les plus démunis. Désormais, le phénomène d’obésité dans les pays industrialisés conjugué à la crise climatique nécessite un changement de comportement que ce soit dans notre consommation, mais aussi et surtout dans nos modes de production agricole. L’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) vient de réunir une centaine d’experts à Rome pour réfléchir à cette révolution que notre monde doit prendre. Face au changement de mode alimentaire qui nous attend, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et le Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement (Cirad) viennent de rendre un rapport optimiste sur le fait que le monde saura opérer ce grand tournant. Des marges de manœuvre existent, notamment dans l’intensification des rendements dans de nombreux pays où l’agriculture est mal rationnalisée. La sécurité alimentaire sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la FAO le mois prochain. Il va bien falloir nourrir les 9 milliards d’individus d’ici 2050, sans déstabiliser un commerce mondial axé actuellement sur les échanges. Le fait que la population mondiale accroît sa consommation de viande complexifie le problème en entraînant notamment des implications climatiques . Le bétail rejetterait par exemple plus de gaz à effet de serre que nos transports. Selon un observateur, la consommation de viande doit absolument cessé dans les décennies qui viennent. Rien cependant n’en prend le chemin, ni dans les attitudes des consommateurs, ni dans celles des pouvoirs publics.

20/10/09 – Le nucléaire retrouve un second souffle Créer de nouvelles centrales nucléaires ou prolonger celles existantes ? Si l’Asie penche avec la France et les Etats-Unis vers la première solution, la plupart des pays possédant des centrales, y compris ces deux derniers pays, soutiennent un prolongement de vie de leurs centrales . Le coût est très nettement inférieur pour cette dernière solution. Les écologistes considèrent cette voie comme un pis allé et la privilégient également à la construction de nouvelles centrales. Aux Etats-Unis, certaines centrales pourraient ainsi voir leur durée de vie prolonger jusqu’à 80 ans.

21/10/09 – Le réchauffement climatique s’est-il arrêté en 1998 ? Des informations d'équipes britanniques de l'université d'East Anglia et du Centre de recherche climatique de Hadley font actuellement l’objet d’une large diffusion sur Internet et dans les médias, prétendant que depuis 11 ans la courbe moyenne des températures dans le monde aurait très faiblement augmenté . Des observateurs notent immédiatement que les chiffres avancés sont biaisés, ne tenant pas en compte par exemple les températures de l’Arctique parmi les plus fortement en hausse ces dernières années. Néanmoins, ces mêmes observateurs ne voient rien d’étonnant à ce que la hausse des températures soit ralentie comme l’explique un expert : « Avec une croissance estimée à 0,2 °C par décennie, l'augmentation de la température due aux activités humaines peut tout à fait être momentanément "effacée" par la variabilité naturelle du système climatique » . A court terme donc, les températures pourraient même baisser selon des experts. A court terme seulement car, pour ce qui est du long, terme, l’unanimité est quasiment faite entre les scientifiques concernant la hausse globale des températures. De ce fait comme le souligne un éditorial du Monde, il faut souhaiter que les élus de la planète ne privilégient pas ce court terme dans leur politique qui s’assoit sur des élections à brève échéance : « Si, effectivement, le réchauffement marque le pas dans les prochaines années, ils seront en première ligne face à une opinion qui sera toujours tentée d'échapper aux contraintes que la lutte contre le réchauffement climatique implique. La révolution énergétique, la sobriété dans la consommation n'iront pas de soi. Aux politiques d'aider l'humanité à suivre sa pente naturelle. Mais en la remontant » .

27/10/09 – Un mécanisme pervers pour lutter contre la déforestation La communauté internationale réfléchit pour mettre en place un mécanisme financier baptisé REDD : « les pays qui parviendront à freiner le recul de leurs forêts par rapport à une tendance historique recevront de l'argent sous forme d'aide publique ou bien de crédits carbone qu'ils pourront ensuite monnayer » . Un expert conteste l’efficacité de celui-ci et lui préfère une aide publique forte des paysans pour privilégier une agriculture intensive écologique. REDD qui s’intégrerait dans le marché carbone risque de conduire à un système international de corruption avec des fausses déclarations des pays concernés par la déforestation, précise en outre cet expert.

28/10/09 – Les OGM bénéficiaires du grand emprunt ? Alors que le grand emprunt souhaité par le Président de la république française, censé relancer de grands investissements en France, fait l’objet d’une étude, l'Association française des biotechnologies végétales (AFBV) réclame que les OGM soient bénéficiaires de cet emprunt . L’expert Axel Kahn souligne que « l'humanité n'aura donc pas d'autre choix que de miser à fond sur l'amélioration génétique et notamment sur les OGM. L'enjeu est tel que l'on ne peut dire, comme certains, que l'on pourra a priori s'en passer » .

30/10/09 – Changement climatique et géopolitique L’Institut pour l'environnement et la sécurité humaine de l'université des Nations unies s’alarme à son tour des conséquences humaines concernant le changement climatique . D’ici 2050, 200 millions de réfugiés pourraient émigrer tandis que de nombreux conflits pourraient éclater selon un expert allemand à l’image du Darfour ou du cyclone de la Nouvelle Orléans. Selon lui, les populations les plus aisées restent insensibles à ce type de phénomène comme l’Histoire l’a déjà montré dans d’autres domaines : « L'observation des événements sociaux montre que ce qui était moralement inacceptable quelques années ou quelques décennies auparavant est admis lorsque la situation évolue. L'histoire du national-socialisme en Allemagne en témoigne : en très peu de temps, des gens ordinaires ont changé d'idée sur la manière dont les autres devaient être traités. Ce qui a été possible à l'encontre des juifs en 1941 n'aurait pas été accepté en 1933 » . Il faut selon lui des actions concrètes pour pousser la population à appliquer des mesures de terrain contre le réchauffement climatique et changer notre manière de vivre. L’important est d’investir l’individu : « Une des grandes faiblesses de nos démocraties est que les gens ne se sentent pas investis du pouvoir de faire bouger les choses. Face aux questions graves du changement climatique, nous avons besoin d'une "repolitisation" de la société civile, sous-tendue par des questions telles que "Quelle société voulons-nous pour 2020 ?", sans que celui qui s'interroge ainsi ne se fasse traiter d'utopiste ou de romantique » . Il n’y aura pas que les populations moins développées à se révolter de l’injustice provoquée par le dérèglement climatique. Les jeunes dans les pays industrialisés comprendront également les comptes qu’ils auront à rendre à cause de générations précédentes insouciantes.

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 03/10/09 – L’Europe réfléchit à une taxe carbone La Commission européenne a évoqué la possibilité d’une taxe carbone applicable pour l’ensemble des pays membres, avis justifié par son commissaire en charge de la fiscalité : « Le fait d'introduire une nouvelle taxe dans l'UE n'a jamais été facile et cela l'est encore moins en période de crise économique et financière, mais il est évident que le changement climatique est un défi mondial aux conséquences plus désastreuses que la crise actuelle » . Les recettes financières ainsi obtenues serviraient à lutter contre le réchauffement climatique. L’agriculture et le transport seraient également visés par cette taxe. L’unanimité des 27 pays est requise et cette proposition est pour le moment loin d’aboutir.

07/10/09 – Le Sénat interdit les portables dans les écoles Dans le cadre du Grenelle 2 examiné au Parlement, le Sénat vient d’interdire l’utilisation des téléphones portables dans les écoles, collèges inclus . D’autres mesures ont été entérinées concernant la protection des consommateurs contre le rayonnement électromagnétique.

09/10/09 – Un contrat démocratique entre les citoyens et le développement scientifique Constatant que de nombreux pays réforment l’éducation scientifique vers un rapprochement entre les citoyens et la Recherche, une inspectrice générale de physique commente le numéro spéciale d’une revue internationale sur l’éducation qui concerne ce sujet : « Former des citoyens éclairés, aptes à débattre des choix cruciaux qui sont devant nous en matière de sources d'énergie, de biotechnologies, de santé, d'accès à l'eau et à la nourriture au-delà des peurs et des croyances : voilà le défi » . La démarche scientifique est au cœur d’un réapprentissage dès le plus jeune âge. Nous sommes loin d’une assimilation passive de formules toutes faites. La Chine et l’Inde prônent un « développement social durable » avec ce type d’enseignement scientifique.

12/09/09 – Besançon supprime les biberons au bisphénol A La ville de Besançon a décidé de mettre à disposition de toutes les crèches de nouveaux biberons, et remplacer tous ceux contenant du bisphénol A . Cette substance chimique fait l’objet de soupçons à travers certaines études scientifiques montrant qu’elle pourrait être un perturbateur endocrinien avec en conséquence un impact sanitaire nocif sur les enfants. Au cœur de cette controverse internationale, les parlementaires français vont examiner une loi interdisant l’utilisation de ces biberons. Reste que la population utilise toujours largement ces derniers, à l’image des crèches des principales villes françaises qui ont renoncé à renouveler leur stock mais conservent ceux existants.

16/10/09 – Rien d’alarmant concernant l’exposition aux radiofréquences L’Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) vient de rendre son rapport à propos de l’exposition aux radiofréquences et conclut, après un an d’étude, que : « Les données issues de la recherche expérimentale disponible n'indiquent pas d'effet à court terme ni à long terme de l'exposition aux radiofréquences » . Sur les 225 études analysées, celles montrant des effets néfastes ont été jugées généralement comme manquant de rigueur. La plupart des études rigoureuses ne montrent aucun effet négatif sur l’animal ou l’homme. Seuls les téléphones mobiles et leur durée d’utilisation dans le temps font l’objet de recommandations dans la poursuite des études sur une éventuelle toxicité. Pour la première fois, l’Afsset a élargi son panel d’experts à des représentants des sciences humaines et invite les associations de défense des consommateurs à observer les travaux. Certaines zones d’ombre sont toutefois reconnues par l’Afsset dans son rapport . A l’instar de la durée d’exposition, le cumul des expositions et l’environnement professionnel ou collectif ne permettent pas en l’état actuel des connaissances de se prononcer avec certitude sur la situation sanitaire des personnes concernées. Les associations écologistes ont naturellement protesté contre ce rapport, le jugeant partial . Néanmoins une majorité d’entre elles se félicitent de constater certaines avancées dans ce rapport et notamment le fait que l’Affset préconise de réduire le niveau d’exposition aux radiofréquences et reconnaisse que 11 % des études reconnaissant des effets négatifs aient été validées . Le Comité opérationnel chargé de tester cette baisse de niveau d’exposition aura un rôle majeur à jouer, Néo.

21/10/09 – Des préparatifs complexes à la Conférence de Copenhague Le compte à rebours se poursuit à six semaines de la conférence sur le climat de Copenhague, et les pourparlers internationaux sont bien loin de rassurer sur les avancées majeures attendues par ce rendez-vous. L’Europe et ses 27 pays membres ne trouvent pas de consensus pour doter les pays en développement de fonds contre le changement climatique . La Chine, représentante de nombreux pays en développement, a exhorté les pays industrialisés à respecter leurs engagements de réduction de rejet de CO2, sans quoi aucune discussion ne sera possible à Copenhague . Les Etats-Unis sont visés, pays qui refuse toujours actuellement à obéir à des contraintes chiffrées. De l’autre côté, les pays industrialisés dans leur ensemble se refusent à aider financièrement les pays en voie de développement si ceux-ci, à leur tour, ne s’engagent pas précisément sur leur réduction de rejet de gaz à effet de serre. C’est là un bel exemple de serpent qui se mord la queue, Néo. En remettant le Prix Nobel de la paix au président des Etats-Unis, le Comité n’a-t-il pas cherché à sensibiliser un peu plus le chef de l’Etat à prendre position vers plus d’ouverture ? Après deux semaines de négociations à Bangkok sous l’égide de l’ONU, les enjeux ont été identifiés, mais la confusion n’a pas été évitée, entraînant le président de la commission européenne à constater que le monde était « dangereusement proche d'une impasse » . Des propos qui sont confirmés par l’un des hauts responsables de l’ONU constatant que les négociations ne pourront pas avancer si les responsables politiques ne s’engagent pas : « Le fait est que si nous ne voyons pas d'avancées sur les points politiques clés (...), il va devenir très difficile pour les négociateurs de poursuivre leur travail dans un climat constructif » . Devant tant de confusion, les militants de Greenpeace ont occupé le toit de Parlement britannique afin d’alerter les dirigeants sur la gravité de la situation et les enjeux de Copenhague .

22/10/09 – Rapport européen sur les aliments diététiques Notre société actuelle, Néo, ne peut échapper en faisant ses courses alimentaires aux publicités "light", "riche en fibres" ou "renforce les défenses naturelles de l'organisme" affichées sur certains produits. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a examiné plus de 200 aliments prétendus diététiques afin d’en vérifier la véritable teneur . Un tiers d’entre eux a été validé, et notamment « allégations qui concernent les fonctions des vitamines et des minéraux, les fibres alimentaires, les acides gras destinés à maintenir le niveau de cholestérol et les chewing-gums sans sucre destinés à préserver la santé dentaire » . Faute d’informations suffisantes, la moitié des produits examinés ont été rejeté. La Commission européenne va désormais interdire certaines de ces publicités concernant ces produits, après avoir étudié plusieurs milliers d’allégations.

28/10/09 – Lancement du débat national sur les nanotechnologies Pendant 4 mois le grand public va pouvoir débattre sur les nanotechnologies, et ce à partir de ce jour. Telle a été la décision de 7 ministères qui ont saisi la Commission nationale du débat public (CNDP) . 17 réunions publiques se tiendront en France. Une commission indépendante veillera au bon déroulement des débats dont le président annonce déjà les grandes questions : « la répartition des crédits entre recherche fondamentale, recherche appliquée et recherche toxicologique ; la protection des travailleurs ; ou la réglementation sur les nanoproduits durant leur cycle de vie et une fois qu'ils sont devenus des déchets » . Selon lui, ce débat est encore d’actualité tant les développements des nanoproduits sont amenés à être grands. L’ampleur d’un tel débat est inédite dans un pays à propos de ce sujet. Il pourrait influencer le débat parlementaire européen. Parallèlement, deux ONG internationales ont tenu à avertir sur les tromperies qu’incarneraient les nanotechnologies : « La "face cachée" du coût environnemental de la production de nanomatériaux (tels qu’une demande accrue en énergie et en eau) est rarement reconnue, alors que leurs "bénéfices" affichés sont souvent exagérés, non testés et, dans un grand nombre de cas, à des années de pouvoir être concrétisés » . Actuellement les nanotechnologies produisent plus de déchets qu’elles ne créent d’apports environnementaux. Beaucoup d’observateurs estiment que les études urgentes doivent se porter sur l’éventuelle toxicité des nanoparticules, accusées notamment de détruire l’ADN. Une étude a déjà permis de montrer un lien entre des maladies pulmonaires et des ouvriers travaillant dans ce domaine. De son côté, la commission royale britannique sur la pollution environnementale constatait que les nanoparticules s’accumulent dans l’environnement. Selon une fondation américaine spécialisée, 58 000 tonnes de nanomatériaux s’accumuleront dans les 10 années à venir. Les ONG réclament que les nanoproduits soient testés par la Commission européenne avant leur mise sur le marché, à l’image de Reach pour les produits chimiques, même si ce dernier est inadapté aux premiers. Elles regrettent que la quasi-totalité des fonds sur les nanotechnologies ne soient attribués qu’à leur développement et non leur contrôle. Les ONG dans leur rapport concluent ; « Les nanotechnologies sont un exemple de réponse technologique à des problèmes qui requièrent, en réalité, des réponses sociales, économiques et/ou politiques » .

La première réunion publique du débat national sur les nanotechnologies vient de se tenir à Strasbourg et les questions n’ont pas tardé de la part notamment des associations . Outre l’intérêt de tels débats dès lors que les nanoproduits sont déjà entrés dans notre consommation, les interrogations portaient sur le peu de recherche sur l’impact sanitaire de ces nanoparticules. Des chaussettes par exemple en possèdent pour éliminer les mauvaises odeurs, avec des nanoparticules évacuées au lavage dans la nature sans aucune analyse d’impact. Une experte rappelle la difficulté de débattre des nanotechnologies dont la notion et les applications échappent au grand public . Néanmoins les sociétés civiles s’organisent face à l’invasion des nanoproduits.

31/10/09 – Réduire sa consommation d’énergie ou préserver le marché carbone ? La Consommation européenne axe sa lutte contre le réchauffement climatique sur le marché carbone qu’elle a mis en place. Une révélation d’un député vert montre que cette politique peut conduire à des décisions paradoxales . Le président de la Commission européenne aurait bloqué une action d’économie d’énergie sous prétexte qu’elle porterait atteinte à ce marché carbone qui est encore loin d’avoir fait ses preuves semble-t-il. Le journaliste s’interroge sur l’esprit du système : « Le problème de fond est qu'il revient à confier la gestion de la lutte contre le changement climatique à l'industrie financière », industrie qui a conduit le monde à la crise actuelle .

DIVERS 23/10/09 – Les naturalistes retrouvent de grandes expéditions Le Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) et l'organisation non gouvernementale Pro-Natura international relancent de grandes expéditions de naturalistes pour explorer les régions méconnues que sont « les forêts sèches du nord du Mozambique et les eaux froides de l'extrême sud de Madagascar » . Des milliers d’espèces sont à découvrir nécessitant une identification longue.

27/10/09 – Quand académiciens et députés se rencontrent L’Académie des sciences a organisé en mars dernier son jumelage incitant députés et scientifiques à se rencontrer . En petit Comité, la rencontre a été fort appréciée. Dans l’hémicycle en revanche, l’impression a été désolante face au « cirque » qu’ont pu témoigner les chercheurs inquiets de l’image donnée par les élus auprès des jeunes.

Revue de presse "Science & Société" - Septembre 2009

Depuis plusieurs années, je répertorie quotidiennement dans la presse (essentiellement le journal Le Monde) les informations liées au monde de la Recherche et qui ont des implications pour notre quotidien.



ENVIRONNEMENT 18/09/09 – Eclaircissements sur la mortalité des abeilles 26/09/09 – Précisions sur l’impact climatique en France

SANTE 01/09/09 – Des pansements génétiquement modifiés 22/09/09 – Chute de la fécondité équivalente entre pays riches et pauvres

PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/09/09 – Google numérise la littérature mondiale 01/09/09 – A propos de l’effet nocebo 02/09/09 – Ententes entre laboratoires pharmaceutiques 03/09/09 – Le Royaume Uni face à des risques de pénurie d’énergie 07/09/09 – La Secrétaire d’Etat à l’écologie s’oppose à un mode de pensée écologique productiviste 10/09/09 – Les croyances dans la science 14/09/09 – Le Président français contre la « religion du chiffre » 15/09/09 – Introduire la créativité dans les écoles 17/09/09 – Quand l’ADN n’est pas une preuve scientifique 29/09/09 - Que faire des dépôts des centrales à charbon ?

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 12/09/09 – Besançon supprime les biberons au bisphénol A 17/09/09 – Premières expérimentations suite au Grenelle des ondes 23/09/09 – Un tribunal rejette une demande de FIV post-mortem 24/09/09 – La France lance un débat national sur les nanotechnologies 29/09/09 – Négociations sur le climat avant Copenhague 30/09/09 – L’industrie aérienne mondiale s’engage à réduire de 50 % ses émissions de dioxyde de carbone

DIVERS 01/09/09 – Une vaste étude sur le génome humain




ENVIRONNEMENT

18/09/09 – Eclaircissements sur la mortalité des abeilles Alors qu’un Congrès mondial d’apiculture se déroule en France, les experts semblent tomber d’accord pour expliquer la mortalité anormale des abeilles constatée dans de nombreux pays . Plusieurs facteurs agiraient en se combinant, affaiblissant les insectes jusqu’à leur mort. 30 % d’entre elles sont touchées aux Etats-Unis. Parmi les facteurs les moins connus, l’existence d’un marché mondial de reines qui réduit la diversité des abeilles et leur adaptation environnementale. Le manque d’homogénéité des études sur cet effondrement des colonies d’abeilles n’arrange rien. Les experts sont fortement préoccupés par le phénomène qui menace une humanité en progression et dépendante de son agriculture.

26/09/09 – Précisions sur l’impact climatique en France L’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc) vient de rendre un rapport sur « l'évaluation du coût des impacts du changement climatique et de l'adaptation en France » . Si notre pays est plus favorisé que d’autres moins développés, le rapport avertit qu’il en coûtera des centaines de millions d’euros par an si notre monde économique ne s’adapte pas aux nouvelles conditions imposées par le changement climatique. Certains secteurs directement en prise avec l’environnement risquent d’être confrontés à des situations irréversibles. Les inégalités sociales pourraient se renforcer. Certaines régions seront confrontées à des déficits d’eau telles que le Sud-ouest. Agriculture transformée, forêts exposées aux feux, risques naturels accentués tels que l’érosion des côtes, bouleversements dans le tourisme, l’adaptation est nécessaire, tout comme pour les domaines de la biodiversité et de la santé. SANTE 01/09/09 – Des pansements génétiquement modifiés Des chercheurs semblent satisfaits des premières expérimentations humaines effectuées avec des pansements à base de lin génétiquement modifié . Certaines plaies jusqu’à présent incurables ont trouvé une issue intéressante avec ces nouveaux pansements comme le confirme le directeur de la recherche polonais : « Nos pansements favorisent la cicatrisation naturelle et absorbent les exsudats. Les risques d’infection secondaire sont moins élevés qu’avec les pansements classiques. Le tissage facilite en outre l’évacuation des cellules nécrosées et des impuretés » . Le produit est bon marché pour le public.

01/09/09 – A propos de l’effet nocebo Si l’effet placebo n’est plus à démontrer, beaucoup moins connu est son contraire, l’effet nocebo . Ce sont des personnes qui sont convaincues qu’elles sont malades et finissent par développer cette maladie. Des expériences ont pu montrer que des patients se plaignaient d’effets secondaires de médicaments neutres. Certaines personnes, en entendant la voix d’un médecin, tombent malades. Le phénomène de nocebo peut également se montrer contagieux, certaines personnes développant des symptômes à la simple vue d’une expérience négative pour laquelle ils se croient concernés.

22/09/09 – Chute de la fécondité équivalente entre pays riches et pauvres L’Institut national d'études démographiques (INED) révèle que, bien que les pays du Maghreb possèdent un développement économique différent, ceux-ci subissent une baisse de la fécondité équivalente : « Alors que le taux de fécondité était considéré, dans les années 1950-1960, comme le meilleur indicateur pour faire le partage entre les pays riches et les pays pauvres, on observe désormais une déconnexion croissante entre comportements démographiques et conditions de vie des sociétés » . Désormais, dans le monde entier, quel que soit le niveau de vie, les parents se limitent le plus souvent à deux enfants par foyer. PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/09/09 – Google numérise la littérature mondiale Le moteur de recherches américain Google est en train d’obtenir les droits de numérisation de très nombreux ouvrages dans le monde aujourd’hui épuisés . Cette action gigantesque permettra de restituer une littérature abondante et oubliée. La position dominante que lui conférera cette maîtrise n’est pas bien vue de tous les observateurs. Des éditeurs français ont intenté un procès au moteur de recherches pour préserver leurs droits d’auteurs. Aujourd’hui, Google a numérisé 10 millions d’ouvrages qui n’attendent qu’à être diffusés sur le net.

02/09/09 – Ententes entre laboratoires pharmaceutiques Devant la baisse de la production de nouveaux médicaments et la hausse considérable des coûts de recherche et fabrication, les laboratoires pharmaceutiques concurrents sont dans la nécessité de s’allier . Des ONG sont également associées. Les pouvoirs publics sont accusés par ces firmes, pour des raisons sécuritaires jugées excessives, d’accroître les coûts de recherche.

03/09/09 – Le Royaume Uni face à des risques de pénurie d’énergie Face à des conditions climatiques hivernales de plus en plus rudes, et une hausse inexorable de sa consommation, le Royaume Uni risque de faire face à un risque de pénurie de ses ressources . Il ne pourrait en effet compter ni sur ses gisements de gaz qui s’effondrent, ni sur ses centrales nucléaires qui ferment progressivement, ni sur les centrales à charbon trop polluantes et pas encore sur les énergies renouvelables. Une dépendance envers la Russie et son gaz semble se dessiner.

07/09/09 – La Secrétaire d’Etat à l’écologie s’oppose à un mode de pensée écologique productiviste Dans un article du Monde, la secrétaire d'Etat à l'écologie avertit l’opinion publique sur le danger de se tromper de sens sur les questions environnementales : « Nous ne trouverons pas de solution à la crise écologique dans une économie administrée ou une idéologie de la technologie » . Si notre avenir environnemental, selon elle, repose en partie sur ces technologies, il ne doit surtout pas occulter le poids de nos comportements. Elle répond ainsi à certains propos dans les médias qui prônent un investissement massif dans le progrès technologique pour dépasser la crise environnementale que nous rencontrons : « sommes-nous certains que le progrès est linéaire ? Certaines grandes civilisations ont disparu faute d'avoir pris en compte les limites de la nature ». Elle fustige tout autant ceux qui militent pour une décroissance, considérant que les maux de la croissance reposent surtout sur la consommation des énergies fossiles. Privés de cette croissance, bien des pays souffrent de nombreux fléaux. La secrétaire d’Etat attend beaucoup de nouveaux repères pour évaluer l’épanouissement de la société, considérant le PIB comme trompeur sur ce plan. Elle défend une croissance « soutenable » qui repose sur le patrimoine écologique en le préservant tout en créant de nombreux emplois. Le recyclage en est un des axes majeurs par exemple. Cette croissance ne pourra être acceptée que si elle est partagée par tous : « tous les débats sur les risques émergents, nanotechnologies, ondes, produits chimiques, sont marqués par une ambiguïté : ce n'est pas à la science d'imposer à la société le niveau de risque qu'elle doit accepter. C'est à la société de faire ce choix. La réponse aux enjeux de santé environnementale passe par la connaissance et le renforcement du débat démocratique ». Elle rappelle que cette croissance enrichit nos ressources naturelles, comme la préservation de la biodiversité et de nos pollinisateurs, et regrette que le monde de l’entreprise n’en ait guère conscience actuellement. Ce changement de société que nous sommes en train de vivre nécessite de la part de tous des changements de valeur jusque-là intégrées dans notre éducation, et dépassées. Et dans cet esprit démocratique, la secrétaire d’Etat défend deux règles fondamentales : « Il faut intégrer une double clause sociale dans les politiques écologiques. D'une part, chaque action doit bénéficier en premier lieu aux plus modestes. D'autre part, le droit à l'alternative afin que personne ne se trouve dans une impasse face à une politique écologique ».

10/09/09 – Les croyances dans la science Un historien, à travers un livre, recense quelques exemples de croyances de notre société dans les sciences qui n’étaient qu’utopie . La religion considérant que la science résoudra tous nos problèmes est exposée à travers des exemples récents où les technologies ont fait consensus. Un seul exemple parmi d’autres : la bombe thermonucléaire servant à modeler la nature pour de gigantesques chantiers. L’ouvrage montre ainsi combien les revues de vulgarisation ont promené ces croyances avec une réelle sincérité, montrant par là même combien les « progrès » scientifiques sont souvent les fruits d’une poignée de décideurs sans aucune réflexion collective. Cet exemple est toutefois contredit par Internet que personne n’avait vu venir.

14/09/09 – Le Président français contre la « religion du chiffre » Il faut changer la mesure du progrès économique et social et renoncer à la "religion du chiffre" actuellement en cours, a dénoncé le chef de l’Etat français en se référant au produit intérieur brut (PIB) . Ses propos ont été exprimés lors de la remise officielle du rapport de la commission de mesure de la performance économique et du progrès social conduite par les économistes américain Joseph Stiglitz, prix Nobel, indien Amartya Sen et français Jean-Paul Fitoussi. Ce rapport préconise d’intégrer le bien être de la personne comme nouvelle mesure, conduisant Nicolas Sarkosy à déclarer : « Pendant des années, les statistiques ont affiché une croissance économique de plus en plus forte jusqu'à ce qu'il apparaisse que cette croissance, en mettant en péril l'avenir de la planète, détruisait davantage qu'elle ne créait. Le problème vient de ce que le monde, la société, l'économie ont changé et que la mesure n'a pas assez changé » . La qualité du service public pourrait être un élément de cette nouvelle mesure. Dans le même esprit, le Président de la République a critiqué les « moyennes » qui nient les inégalités.

15/09/09 – Introduire la créativité dans les écoles Nombreux sont les observateurs à réclamer plus de créativité dans les écoles . Ce concept fait encore l’objet pourtant de nombreuses idées reçues, considérant qu’il appartient aux arts. Il a fallu attendre 1971 pour le voir entrer dans notre dictionnaire. Aujourd’hui, la créativité est appelée dans de nombreux domaines, pour faire face aux enjeux modernes. Les résistances sont néanmoins là, parce qu’on associe globalement la créativité à une forme de libéralisme servant l’économie. Parce que le monde de l’éducation a encore du mal à l’intégrer comme le souligne un spécialiste : « on n'arrive pas à articuler les objectifs disciplinaires traditionnels (lire, écrire…) avec les objectifs transversaux (initiative et créativité). Ceux-ci sont donc surajoutés, en “apesanteur disciplinaire”. Et comme les examens demeurent disciplinaires et que l'enseignement disciplinaire demeure intouché, les dispositifs transversaux mis en place sont toujours passés à la trappe » . A ceux qui défendent dans les écoles l’interdisciplinarité, d’autres s’accrochent aux fondamentaux dans chaque discipline, laissant libre la création s’exprimer hors des écoles. Une université parisienne n’a pas attendu l’issue d’un tel débat et délivre depuis deux ans un certificat de créativité. Est-ce là l’acte pionnier de ce qui sera le courant pour toi, Néo ?

17/09/09 – Quand l’ADN n’est pas une preuve scientifique Lemonde.fr s’interroge sur la question de la preuve scientifique qu’incarne l’ADN dans les polices, constatant qu’à de nombreuses reprises, celle-ci s’avère un élément faussant l’enquête . Je te faisais référence, Néo, à cette découverte de chercheurs israéliens démontrant qu’il était possible de produire de faux ADN. Cette information s’ajoute aux erreurs naturelles qui ont conduit des polices à accuser des innocents à travers une mauvaise interprétation de l’ADN trouvé. L’Académie nationale des sciences américaine a récemment produit un rapport insistant sur le caractère de « présomption » à propos de ces techniques scientifiques de police : « A l’exception de l’analyse de l’ADN, aucune des méthodes utilisées en matière de police scientifique et technique ("forensic method", en anglais) n’a démontré de façon rigoureuse qu’elle avait la capacité, de façon permanente, et avec un haut degré de certitude, de démontrer un lien entre une trace et un individu ou une source spécifique.Bien que des recherches aient été effectuées dans certaines disciplines, il existe un manque notable de jugements par les pairs ("peer review", en anglais) et d’études publiques établissant les bases scientifiques et la validité de nombreuses méthodes de police scientifique et technique » . Ces techniques scientifiques n’ont en réalité dans la plupart des cas rien de scientifiques. A titre d’exemple, les chiens renifleurs se trompent dans la majorité des cas en repérant de la drogue dans des valises. Les témoins oculaires ont une importance fondamentale dans les enquêtes et influent sur celles-ci, même si ils sont erronés. L’interprétation des enquêteurs jouent également un rôle primordial dans l’enquête avec des erreurs manifestes dans plusieurs cas. Il ne s’agit pas de remettre en question la police scientifique mais d’en accepter les limites, à l’image de leur manque de financements qui conduit à des dérives. L’Académie des sciences américaine préconise « la mise en place d’un institut national chargé de vérifier les techniques en vigueur (et à venir), de déterminer leur degré de validité scientifique, de mettre en place des bonnes pratiques et standards, d’écarter celles qui ne sont pas suffisamment fiables, de délivrer des labels de qualité aux laboratoires d’expertise publics et privés, de les rendre "indépendants et autonomes" des administrations policières et judiciaires, et d’améliorer la formation de leurs employés » . Ce dossier est constitué alors que le père de l'empreinte génétique en Grande-Bretagne est revenu sur ses propos passés réclamant le fichage systématique de la population : « Il y a aujourd'hui 800 000 personnes dans nos bases de données qui sont totalement innocentes. C'est plus que l'ensemble des personnes fichées génétiquement en Allemagne ou en France", a-t-il déclaré. "Cela pose de graves problèmes de discrimination et de respect de la vie privée (...). Ces personnes ne devraient tout simplement pas figurer dans ces bases de données » .

29/09/09 - Que faire des dépôts des centrales à charbon ? Tandis que des parlementaires américains viennent d’obtenir avec ténacité une première liste de sites où sont stockées les cendres de charbon des centrales, une association indépendante en France vient de mener une étude similaire pour l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) . Si l'Environment Protection Agency (EPA) a fini par concéder que certains sites sont gérés dans de mauvaises conditions, la France semble mieux maîtriser une telle gestion. Néanmoins l’association attire l’attention sur le fait que certains stocks ne doivent pas être considérés comme des déchets morts étant donné qu’ils pourraient être radioactifs. De même, ces cendres sont autant d’occasions de polluer l’environnement. Le Ministère de l’écologie a demandé à tous les préfets concernés de surveiller ces sites. ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 12/09/09 – Besançon supprime les biberons au bisphénol A La ville de Besançon a décidé de mettre à disposition de toutes les crèches de nouveaux biberons, et remplacer tous ceux qui possèdent du bisphénol A . Cette substance chimique fait l’objet de soupçons à travers certaines études scientifiques montrant qu’elle pourrait être un perturbateur endocrinien avec en conséquence un impact sanitaire nocif sur les enfants. Au cœur de cette controverse internationale, les parlementaires français vont examiner une loi interdisant l’utilisation de ces biberons. Reste que la population utilise toujours largement ces derniers, à l’image des crèches des principales villes françaises qui ont renoncé à renouveler leur stock mais conservent ceux existants.

17/09/09 – Premières expérimentations suite au Grenelle des ondes La première application d’un avis du Grenelle des ondes va démarrer dans une dizaine de villes sous la forme d’ « une diminution de l'exposition aux radiofréquences des antennes relais de téléphonie mobile à 0,6 volt par mètre (contre 41 à 61V/m aujourd'hui) » . Cette expérimentation est particulièrement attendue par de nombreux maires impuissants à satisfaire les demandes de leurs concitoyens opposés aux antennes-relais.

23/09/09 – Un tribunal rejette une demande de FIV post-mortem Malgré les protestations de la demandeuse, le tribunal de Rennes vient de rejeter sa demande de restitution des paillettes congelées de sperme de son époux défunt . Cette femme souhaite récupérer le sperme de son mari pour se faire inséminer à l’étranger, ce que la France n’autorise pas.

24/09/09 – La France lance un débat national sur les nanotechnologies Le Ministre de l’écologie en France, accompagné de 6 ministres, a lancé un débat national sur les nanotechnologies en précisant que « C'est une révolution devant nous qui est majeure et je ne veux pas que cette révolution n'appartienne qu'aux experts » . 1 850 milliards d'euros d'ici à 2015 devraient être investis dans ces recherches qui suscitent la controverse régulièrement comme tu as pu le constater, Néo. La commission nationale du débat public a été saisie et 17 débats régionaux sont programmés tandis qu’un site Internet dédié à ce débat est ouvert au grand public.

29/09/09 – Négociations sur le climat avant Copenhague Réunis à Bangkok, les pays de la planète préparent la rencontre de Copenhague à la fin de l’année qui décidera de l’avenir climatique mondial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces négociations ne présagent rien d’enthousiasmant, à commencer par l’Europe . Pourtant fer de lance de la lutte contre le changement climatique, les 27 montrent quelques divisions dans leur politique commune. Taxe carbone à la frontière contestée par les pays anglo-saxons qui y voient une forme de protectionnisme, délai repoussé pour diviser de 20 % les gaz à effet de serre en raison de la crise, aides financières aux pays en développement, les discussions s’engagent difficilement. Parallèlement, le représentant des Nations unies avertit : « Le temps ne presse pas, il est déjà presque écoulé » . Dans ce contexte, le secrétaire général des Nations unies avait quelques jours auparavant invité une centaine de chefs de l’Etat à New York pour préparer au mieux les négociations de Copenhague, initiative saluée par un éditorial du Monde . Sur le terrain politique, des avancées ont pu être exprimées laissant espérer un accord global. La Chine, même si elle a rappelé que sa priorité était la croissance économique, a également montré des signes de compréhension en ne faisant plus d’un tabou la baisse des émissions de gaz à effet de serre : « Nous allons accélérer nos efforts pour développer une économie verte, une économie à faible taux de carbone, l'accélération de la recherche et du développement et de la dissémination des technologies vertes » . Seuls les Etats-Unis semblent pour le moment campés sur leurs bases, malgré une déclaration de son président qui évoque les risques dune « catastrophe irréversible ». Le Japon, quant à lui, s’est montré le plus volontariste en proposant des mesures claires pour aider financièrement les pays en développement et leur assurer un transfert de technologies . Ces propositions en rejoignent d’autres intéressantes émises par le Mexique. Des «plates-formes technologiques» pourraient être créées : « un ou deux pays serviraient de pilotes pour des partenariats globaux sur des secteurs spécifiques. Plusieurs de ceux-ci ont été spécifiés, tels les énergies solaire et éolienne (avec l’Allemagne et l’Espagne comme pilotes), les agrocarburants (Brésil), les réseaux électriques intelligents (Italie et Chine), les véhicules (France et Canada), la séquestration du CO2 (Royaume-Uni et Australie), l’efficacité énergétique, le charbon » . Néanmoins ces principes ne pourront être appliqués que si les pays industrialisés leur donnent les moyens de l’être. Or, le Président français s’est montré inquiet : « Nous sommes sur la voie de l'échec si nous continuons ainsi » . Il réclame une nouvelle réunion des chefs d’Etat à la mi-novembre et milite pour une aide forte à l’égard des pays les plus démunis face au changement climatique : « Nous devons décider pour la planète (...) Il faudra payer pour les pays les plus vulnérables et il n'y a pas d'autres choix » . Une historienne des sciences explique combien il est important que ces négociations se déroulent au sein de l’ONU pour laquelle les pays en développement sont attachés, même si cet organisme n’a en réalité guère de moyens de faire pression sur les Etats . Elle estime toutefois que les réunions internationales du type de celle de Copenhague permettent une prise de conscience de la gravité de la situation et oblige les responsables politiques à réagir. Cette prise de conscience est activée par les associations d’écologistes qui tentent de se fédérer pour accentuer leur pression . Face à ces observations pour le moins inquiétantes, la Banque mondiale a rendu un rapport pour sa part fort optimiste . Elle estime que les pays industrialisés vont consentir des efforts financiers importants, mais relatifs puisque correspondants à moins de 1 % du PIB mondial, pour transférer leurs technologies vers les pays du sud. De même que ces mêmes pays consentiront aux efforts pour s’adapter au changement climatique. Les financements se baseraient sur de nouveaux systèmes. Ce rapport a été estimé généralement comme de « la science-fiction » et compte-tenu des négociations précitées, Néo, on peut comprendre cette analyse. A noter une initiative originale avec le lancement dans 38 pays simultanément d’une consultation citoyenne concernant le changement climatique sous la forme d’une conférence de citoyens .

30/09/09 – L’industrie aérienne mondiale s’engage à réduire de 50 % ses émissions de dioxyde de carbone L’industrie aérienne mondiale « devrait s'engager à réduire d'ici 2050 ses émissions en dioxyde de carbone de 50 % par rapport au niveau de 2005, dans le cadre du sommet de l'ONU sur le changement climatique » . Cet engagement entre dans la préparation aux négociations climatiques de Copenhague à la fin de l’année. Les émissions de l’aviation n’avaient pas été intégrées dans le Protocole de Kyoto. DIVERS 01/09/09 – Une vaste étude sur le génome humain C’est la plus vaste étude effectuée sur le génome humaine et elle est réalisée en Afrique, berceau de la civilisation . Elle révèle que l’ancêtre commun que nous partageons avec les singes serait originaire d’Asie et non de ce continent. L’Afrique possède la plus grande variété génétique d’hommes. Cette étude a également des vertus pour la connaissance médicale : En retraçant ces variations de génome dans les populations humaines, nous pourrions identifier des variantes génétiques responsables de pathologies particulières ou trouver des moyens de protection contre certaines maladies » .

Revue de presse "Science & Société" - Eté 2009

Depuis plusieurs années, je répertorie quotidiennement dans la presse (essentiellement le journal Le Monde) les informations liées au monde de la Recherche et qui ont des implications pour notre quotidien.

PERIODE 1er juillet - 31 août

ENVIRONNEMENT 01-07-09 – Vieillissement accéléré des populations du Sud 02/07/09 – Déclin de la biodiversité mondiale confirmée 03/07/09 – Doublement des déchets radioactifs d’ici 20 ans en France 13/07/09 – Le Sahara pour fournir l’énergie solaire à l’Europe 27/07/09 – Changements de proportions dans nos océans 01/08/09 – A propos de la pollution dans les avions 04/08/09 – Pénurie de pétrole en vue ? 20/08/09 – Lutte contre les algues vertes en Bretagne 21/08/09 – L’accès à l’eau pour tous dans l’impasse

SANTE 13/07/09 – La prévention du cancer relativisée 30/07/09 – Les cabines de bronzage cancérigènes 17/08/09 – La grippe A continue d’alimenter les rumeurs

PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/07/09 – Soutenir le diagnostic pré-implantatoire 04/07/09 – Controverse autour de l’eau et du cancer 24/07/09 – L’écologie initiée il y a vingt ans 28/07/09 – Le combat de lobbying contre et pour les pesticides 31/07/09 – La peur d’une technoscience incontrôlée 28/08/09 – Controverse relancée sur la téléphonie mobile 05/08/09 – Débat autour de « la croissance verte » 08/08/09 – Lutter contre l’obésité en agissant sur le cerveau 31/08/09 – Reach et l’expérimentation animale

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 01/07/09 – Conférence internationale sur la grippe A 09/07/09 – La recherche française a des priorités 14/07/09 – Des fonds par le Grenelle des ondes 27/07/09 – Opposition de forces autour de l’Amazonie 29/07/09 – La taxe carbone en France dans la tourmente 04/08/09 – L’Australie entre protection environnementale et développement économique 19/08/09 – La France doit revoir sa copie sur les OGM 24/08/09 – La France intensifie la protection de son littoral

DIVERS 14/07/09 – Le Muséum d’histoire naturelle à Paris reclasse son herbier 25/07/09 – Un colloque sur les découvertes scientifiques dues au hasard 31/07/09 – Le premier cerveau artificiel dans 10 ans ? 20/08/09 – Falsifier l’ADN 24/08/09 – Un Congrès sur les avancées qui vont transformer le monde 26/08/09 – Internet change la façon de lire des chercheurs








ENVIRONNEMENT

01-07-09 – Vieillissement accéléré des populations du Sud Si le vieillissement démographique est plus récent dans les pays du Sud, un chercheur à l'Institut national d'études démographiques (INED) explique que celui-ci va rattraper rapidement celui du Nord de la planète . Le phénomène est causé par une accélération de la baisse de la mortalité infantile et une autre concernant la baisse de la fécondité. Selon cet expert, il va être nécessaire rapidement de se préparer au vieillissement de la population mondiale et particulièrement créer de nouveaux systèmes de retraite : « Le défi est énorme. Si grand qu'il faudra peut-être imaginer une solidarité entre les générations à l'échelle internationale, même si ce projet paraît aujourd'hui très utopiste » .

02/07/09 – Déclin de la biodiversité mondiale confirmée L’Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN) vient de rendre son rapport sur la biodiversité comme tous les 4 ans et « confirme l'effondrement du nombre des espèces à un rythme cent à mille fois plus rapide que lors des grands épisodes d'extinction du passé » . En même temps elle constate l’échec de la communauté internationale dans son engagement en 2002 à freiner cette érosion. 45 000 espèces animales et végétales sont menacées mais des millions d’autres sont encore mal connues. L’alimentation humaine est elle-même menacée avec 36 % des mammifères qu’elle consomme qui sont en voie de disparition. Certaines actions localement ont permis cependant de protéger certaines espèces, mais c’est très loin d’être suffisant.

03/07/09 – Doublement des déchets radioactifs d’ici 20 ans en France La nouvelle Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) vient de sortir son premier rapport et informe que le volume des déchets nucléaires en France doublera d’ici 2030 . Ces déchets proviennent majoritairement des centrales nucléaires. Je te rappelle Néo que la France n’a toujours pas pris de décision concernant leur stockage.

13/07/09 – Le Sahara pour fournir l’énergie solaire à l’Europe Un Consortium allemand a décidé de parier sur les déserts du Moyen Orient pour alimenter une partie de l’Europe en énergie solaire . 15 % des besoins du continent pourraient être assurés par la mise en place d’installations solaires thermiques en 2025. Actuellement théorique, ce programme cherche ses premières applications en insistant sur la sécurité de ses implantations qui pour l’instant seraient situés dans une région instable politiquement. L’Europe ne serait fournie quant à elle qu’une fois les pays du Sud alimentés.

27/07/09 – Changements de proportions dans nos océans Le changement climatique n’a pas fini de livrer ses effets dans les mers et océans à travers les études scientifiques qui se succèdent. L’une d’elle réalisée par des chercheurs français et allemands et publiée par l'Académie américaine des sciences affirme que les poissons des eaux européennes ont perdu la moitié de leur masse corporelle . La responsable probable est la hausse des températures de ces eaux. La biodiversité pourrait s’en trouver changer. Une autre étude confirme que les océans devraient voir leur niveau augmenter de 7 à 82 cm d'ici 2100 . Si celui-ci ne devrait donc pas augmenter de plusieurs mètres comme le prétendent certains scientifiques, cette hausse devrait en revanche se produire sur plusieurs siècles avec des conséquences importantes pour la planète.

01/08/09 – A propos de la pollution dans les avions Le système de conditionnement de l'air dans les avions fait l’objet de critiques après que plusieurs incidents se soient produits ces derniers jours avec la diffusion de fumée nécessitant des atterrissages forcés . Ces fumées émanant du moteur des avions peut avoir des effets toxiques particulièrement auprès du personnel de bord. Les parlements britannique et américain ont récemment débattu de ces questions. Une des rares études menée par des experts américains a invité à ce que des mesures soient prises avec notamment la mise en place de détecteurs. A ces préconisations, les compagnies aériennes font la sourde oreille malgré les procès déclenchés par des passagers désormais.

04/08/09 – Pénurie de pétrole en vue ? Le chef économiste à l'Agence internationale de l'énergie alerte le monde sur le fait que la pic de production pétrolière devrait être atteint dans 10 ans, soit autant d’années plus tôt que les estimations de l’OCDE . La plupart des sites auraient déjà atteints leurs limites. Si cet avis expert devait se confirmer, la reprise économique serait à nouveau un mirage. Néanmoins, chère Néo, ce n’est qu’un avis que d’autres experts ne partagent pas.

20/08/09 – Lutte contre les algues vertes en Bretagne Le Premier Ministre l’a annoncé lui-même en Bretagne, il faut désormais éliminer les algues vertes qui polluent la région, ce qu’un expert confirme . Le décès récent d’un cheval a suffit pour relancer la polémique sur l’impact sanitaire de ces algues en décomposition. Le nitrate est accusé et avec elle les productions agricoles. La priorité va donc à leur réduction, à travers des usines de traitement. Mais le mal est hélas répandu. Toutefois, nul ne conteste plus le rôle des nitrates dans cette pollution, ce qui n’était pas le cas il y a vingt ans.

21/08/09 – L’accès à l’eau pour tous dans l’impasse Le monde a beau faire de belles déclarations à travers ses réunions internationales, l’eau potable continue à manquer à une grande partie de l’humanité, à l’image de l’Inde qui connaît une période de sécheresse forte . Actuellement, la semaine mondiale sur l’eau ne fait que démontrer toute l’impuissance d’un monde politique incapable de subvenir aux besoins les plus élémentaires d’une population mondiale condamnée à se battre pour avoir accès à l’eau. Des Péruviens viennent de se constituer « sans eau » pour revendiquer leur droit en ce domaine. Dans son éditorial, le Monde conclut : « Alors, oui, il y a urgence. Mais urgence à agir et à prouver que les Objectifs du millénaire sont bien l'expression d'une volonté commune, et non une fable inventée par la communauté internationale pour se donner bonne conscience » .

SANTE 13/07/09 – La prévention du cancer relativisée Selon une étude danoise, les actions de prévention du cancer du sein auraient tendance à surdiagnostiquer la maladie une fois sur trois . Selon l’ancien directeur général de la santé en France qui constate quelques insuffisances à cette étude jugée néanmoins globalement sérieuse, ce type d’informations nécessite la mise en place d’une « procédure formelle d'autorisation des grands programmes de santé publique, comme cela se fait pour l'autorisation de mise sur le marché d'un médicament » parce que la prévention du cancer « ne va pas de soi » . La preuve de ces programmes doit être faite concernant leurs bénéfices pour la santé, ce qui ne serait pas encore le cas par exemple pour la prévention du cancer de la prostate. L'Institut national de veille sanitaire (Invs) révèle que l'incidence du cancer a quasiment doublé chez l'homme (+ 93 %) et fortement augmenté chez la femme (+ 84 %) en 25 ans, générée notamment par la longévité croissante. Le cancer de la prostate est celui qui a le plus augmenté. Parallèlement, l'Afsset et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), après avoir constaté l’incidence croissante de la plupart des cancers en France, rapportent que leur origine est probablement multifactorielle et pour une part non négligeable, environnementale . La précaution est recommandée particulièrement concernant les professionnels exposés. La toxicologie doit être également développée à travers l’étude de l’exposition répétée à des substances multiples, et ce dès la vie intra-utérine.

30/07/09 – Les cabines de bronzage cancérigènes Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), organisme dépendant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de décréter les cabines de bronzage « cancérogènes » . Les personnes jeunes sont particulièrement exposées et il leur est déconseillé de se prêter à ce loisir régulièrement. 8 millions d’individus fréquentant ces cabines en France contre 14 millions en Allemagne.

17/08/09 – La grippe A continue d’alimenter les rumeurs Je t’épargne, Néo, l’ensemble des articles qui paraissent sur la grippe A et qui traduisent le phénomène médiatique qu’est devenue cette maladie pour le bonheur des uns et l’angoisse de nombreux lecteurs. L’opinion publique et les médias eux-mêmes ne savent que penser de cette grippe, mais les rumeurs vont toujours bon train à l’image de celle en Grande-Bretagne invitant les femmes à ne pas concevoir des enfants tant que cette maladie n’aura pas cessé de sévir . S’il est vrai que certaines femmes enceintes aux Etats-Unis ont succombé à la grippe A, plusieurs autorités se veulent rassurantes.



PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/07/09 – Soutenir le diagnostic pré-implantatoire Trois professeurs de médecine s’inquiètent de constater que les forums de citoyens se montrent réservés à l’égard du diagnostic pré-implantatoire (DPI) . Ils constatent que 400 enfants sont nés dépourvus d’une maladie grave qui pouvait leur avoir été transmis sans le DPI. Ils soulignent l’absence de dérive dans les trois centres français qui pratiquent le DPI et sont attachés à l’absence de liste avec les maladies pour pratiquer le DPI, permettant d’œuvrer au cas par cas. Au risque d’eugénisme qu’ils balaient d’un revers de main, ils soulignent plutôt l’absence de moyens pour qu’un plus grand nombre de personnes aient accès au DPI plus rapidement, observant une iniquité en la matière.

24/07/09 – L’écologie initiée il y a vingt ans A l’occasion du succès du parti écologiste en France aux élections européennes, Libération reproduit un texte écrit par le philosophe Félix Guattari sur l’écologie . Après avoir constaté le fait « exceptionnel » que l’écologie soit passée du statut de science à un enjeu politique et éthique, le philosophe constate que les défis qu’elle soulève nécessite une mobilisation globale que l’humanité ne semble pas encore en mesure de relever. Le changement de mentalité que celle-ci exige paraît insurmontable. Elle exige le sens des responsabilités que nous sommes incapables de prendre, surtout lorsqu’il s’agit des autres et de l’avenir. Dès lors, il écrit : « C’est une véritable pollution mentale qui nous vaut cet engendrement d’une humanité régressive, frileuse, qui ne veut rien savoir de ce qui la dérange et qui méconnaît ce qui la menace. Loin de se replier sur la nature telle qu’on imagine qu’elle était hier, il appartient à l’écologie de réinventer de nouvelles façons d’être au monde et de nouvelles formes de socialité. L’écologie sera d’abord mentale et sociale ou elle ne sera rien, ou peu s’en faut » . C’est assez préoccupant, Néo, de constater que ce texte a encore toute sa valeur.

04/07/09 – Controverse autour de l’eau et du cancer La polémique à laquelle je faisais référence le mois dernier Néo, soulevée par David Servan-Schreiber concernant les risques accentués pour les personnes atteintes d’un cancer si elles boivent de l’eau du robinet parfois polluée, cette polémique fait rage . Les Académies nationales de médecine et de pharmacie et l'Académie de l'eau sont scandalisées par des affirmations sans fondement scientifique et sont choquées par le fait de lancer une alerte au nom du principe de précaution sans scrupule.

28/07/09 – Le combat de lobbying contre et pour les pesticides Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) et l'Union des industries pour la protection des plantes (UIPP) se livrent en France un bras de fer sans concession auprès de l’opinion publique et du monde politique pour défendre leurs intérêts . Tous constatent un basculement de l’opinion envers la protection de l’environnement qui influe sur les autorités politiques.

31/07/09 – La peur d’une technoscience incontrôlée Début d’été, l'Association for the advancement of Artificial Intelligence a révélé les fruits d’une réunion privée dans laquelle les chercheurs ont exprimé leurs préoccupations devant les avancées de l’intelligence artificielle . S’ils craignent une exploitation de ces avancées par le terrorisme, ils sont également conscients de voir les ordinateurs s’émanciper du contrôle humain.

05/08/09 – Débat autour de « la croissance verte » Dans une tribune, un écologiste dénonce le capitalisme qui s’éprend de la croissance verte, en réponse à un article du désormais célèbre Claude Allègre, ancien Ministre de la Recherche . Il remarque que ces défenseurs de la « croissance » ignorent le développement de la démographie pour se fixer sur l’augmentation de la consommation. Celle-ci ne pourra se réaliser que par la technologie au cœur d’un libéralisme absolu. Le chroniqueur remarque le marché du carbone est déjà un échec sur ce plan, la tonne de CO² étant à un niveau quasi nul. Inutile donc d’attendre de ces nouveaux capitalistes, toujours selon cet écologiste, de nouveaux modes de consommer si ce n’est dans le « toujours plus ».

08/08/09 – Lutter contre l’obésité en agissant sur le cerveau Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux progrès des neurosciences comme en témoigne en France un Colloque initié par un organisme dépendant du premier Ministre et traitant de ce thème et de la prévention en santé publique . Il s’agit en l’occurrence de marquer les produits de consommation conduisant à des dérives telles que l’obésité. Un expert explique : « Pour mieux prévenir l'obésité, on pourrait par exemple imposer une présentation publicitaire "neutre" pour les aliments les plus caloriques. Ou encore parler en termes appétissants des fruits et légumes, afin de mieux convaincre les consommateurs d'en manger cinq par jour » . Cette action a fait l’objet d’une proposition parlementaire en 2008 en France.

28/08/09 – Controverse relancée sur la téléphonie mobile Suite à l’étude Interphone, censée remettre les fruits d’investigations internationales sur l’impact sanitaire de la téléphonie mobile, des scientifiques de 14 pays font part de leurs critiques à l’égard de cette étude . Ils se basent sur certaines informations émanant de cette dernière et qui offriraient selon eux le paradoxe de démontrer que le téléphone mobile protège le cerveau des tumeurs cérébrales. D’autres experts indépendants réfutent toutefois cette interprétation, ce qui n’empêche pas les principales critiques de dénoncer une étude biaisée à travers Interphone. De même ils soulignent le retard de 4 ans qu’elle a pris.

31/08/09 – Reach et l’expérimentation animale Un éminent toxicologue international souligne dans la revue Nature que le programme Reach ne pourra pas être appliqué en l’état actuel des moyens de la toxicologie . Je te rappelle Néo que ce programme européen impose désormais aux industriels de faire la preuve de la non toxicité de certaines substances chimiques commercialisées. Le coût de ce programme serait trop cher et notamment dans le domaine de l’expérimentation animale. Il est nécessaire, selon ce toxicologue, de développer des pratiques alternatives que la toxicologie n’est pas en mesure d’appliquer. Ce sont donc les animaux qui risquent de payer la politique mise en place par l’Europe.

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 01/07/09 – Conférence internationale sur la grippe A 40 pays se réunissent à Mexico pour faire le point sur la grippe A qui se diffuse notamment dans l’hémisphère sud, qui entre dans sa saison froide . La population mexicaine reproche à son gouvernement d’avoir été trop alarmiste avec la maladie, ce qui a eu un impact désastreux sur l’économie et l’image du pays. Les autorités répliquent que la Chine en son temps, par manque de transparence concernant la santé publique, a payé beaucoup plus cher sa censure.

09/07/09 – La recherche française a des priorités Plusieurs centaines de personnalités du monde scientifique, économique et associatif, ont défini au sein de neuf groupes de travail thématiques ce que devrait être la stratégie de la recherche et de l’innovation en France ces 4 prochaines années . Pendant que la recherche fondamentale, l'interdisciplinarité et la compétitivité étaient rappelées comme règles essentielles, les axes privilégiés sont : «santé, bien-être, alimentation et biotechnologies», «urgence environnementale et écotechnologies» et enfin «information, communication et nanotechnologies» . Des instances scientifiques émettront un avis concernant ces propositions à l’automne avant discussion en Conseil des ministres.

14/07/09 – Des fonds par le Grenelle des ondes Le Grenelle des ondes vient une nouvelle fois de se réunir afin de travailler sur « un comité opérationnel sur les antennes-relais ainsi que trois groupes de travail sur les protocoles de mesures des ondes ; sur l'information du public, des professions de santé et des élus ; et sur les conditions de mise en œuvre d'une recherche indépendante » . Un million d’euros va être débloqué par l’Etat. Une puissance émettrice inférieure à celle existante va être expérimentée dans plusieurs villes candidates. L’Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), toujours dans le cadre du Grenelle des ondes, doit faire paraître en septembre son enquête sur les risques sanitaires liés à la téléphonie mobile.

27/07/09 – Opposition de forces autour de l’Amazonie Les écologistes semblent avoir emporté une bataille dans leur lutte pour protéger l’Amazonie après qu’un rapport de Greenpeace montre les effets dévastateurs de l’élevage de bœuf au Brésil . Néanmoins, le lobby des agriculteurs contre-attaque en prétendant que ce pays remplace sa couverture végétale par la production alimentaire. L’une de ses porte-paroles reconnaît toutefois que « La rémunération du service environnemental est la solution à tous nos problèmes » .

29/07/09 – La taxe carbone en France dans la tourmente Le gouvernement français réfléchit à la création d’une taxe carbone et, comme le résume un éditorial du Monde, il va lui falloir trouver la réponse : « Où se situe le point d'équilibre entre l'efficacité écologique et l'acceptabilité sociale de cette taxe ? » . Pour le moment le projet ne parvient pas à créer cet impôt sur les règles indispensables que sont sa justice, sa simplicité et son efficacité. Une commission d’experts vient de remettre au premier Ministre son rapport promouvant une taxe de 32 euros sur chaque tonne de CO2 émise par la combustion d'énergie fossile (pétrole, gaz, charbon...) dans les secteurs du transport et de l'habitat, proposition occasionnant une vive controverse . Destinée initialement à encourager les gestes vertueux envers l’environnement, cette taxe suscite le scepticisme à l’instar d’un économiste : « Sans un réel effort pédagogique, les gens auront le sentiment qu'on invente une nouveau concept grandiose pour faire passer une bonne vieille augmentation de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP), comme il y en a eu des dizaines depuis des décennies pour boucher les trous des finances publiques et financer les priorités politiques du moment » . Le gouvernement pourrait s’orienter vers une redistribution des recettes fiscales de cette taxe vers les ménages les plus défavorisés pour financer des aménagements de l’habitat respectueux de l’environnement, et vers des entreprises vertueuses en allègements fiscales. Les « chèques verts » redistribués aux particuliers ont plus la faveur de l’économiste : « Si l'on souhaite véritablement changer les comportements, il faudrait sans doute envisager une progression beaucoup plus forte des prix de l'énergie, mais avec une très grande transparence sur la redistribution intégrale aux ménages des recettes ainsi collectées» . Un grand débat sur cette taxe est promis par le premier Ministre à l’automne et nul doute que sa conduite sera particulièrement suivie, Néo, à moins que le Président de la République ne renonce à ce projet, même si de récents sondages révèlent que les Français sont favorables à cette taxe à la condition d’être bien informés. Face au scepticisme de certains, la Fondation Nicolas Hulot évoque un argument qui pourrait séduire le Président de la République : « La taxe carbone va produire de la croissance, car il y aura redistribution aux ménages, via le 'chèque vert', et aux entreprises, sous forme d'allègements de charges sociales. Cela va encourager l'emploi et nourrir un cycle vertueux » .

04/08/09 – L’Australie entre protection environnementale et développement économique La péninsule du cap York au nord de l’Australie, havre de paix pour l’environnement, fait l’objet d’une intense controverse suite à la décision du gouvernement d’en renforcer la protection naturelle . Le paradoxe est bien là, chère Néo, puisque ce sont les aborigènes qui manifestent contre cette décision, considérant qu’elle nuit à leur possible développement économique. Décidément, l’humanité a des ressources intellectuelles que la nature ignore…

19/08/09 – La France doit revoir sa copie sur les OGM A la demande d’une association écologique, le Conseil d’Etat a annulé le décret transposant la législation européenne en droit français concernant les OGM . Selon l’institution, le droit à l’information du public n’était pas garanti par ce décret. De plus, la France est dans l’obligation de légiférer pour une telle disposition, et non appliquer un simple décret. La secrétaire d'Etat à l'écologie a réagi en annonçant que le gouvernement avait « deux solutions : la première, c'est de faire une loi qui traite spécifiquement de la question de l'information du public sur les OGM. La deuxième, c'est d'avoir une loi beaucoup plus large (...) en intégrant toutes les exigences de consultation du public sur les questions environnementales» . Le Parlement devra délibérer avant le mois de juin 2010 sur cette question. Cette décision intervient alors que discrètement une expérimentation d’étiquetage sur la viande OGM est tentée auprès des consommateurs .

24/08/09 – La France intensifie la protection de son littoral Deuxième domaine maritime mondial, la France a décidé, par son Président de la République, d’étendre leur contrôle et protection à travers une « grande politique océanographique » . Le Grenelle de la mer à travers ses avis sera suivi de près. Dans ce sens, la France va déclarer auprès de l'Organisation des nations unies (ONU) une zone économique exclusive (ZEE) en Méditerranée lui permettant notamment d’exploiter ses ressources halieutiques . Reste que toutes bonnes intentions, Néo, nécessitent un budget qui n’a pas encore trouvé quant à lui ses ressources.



DIVERS

14/07/09 – Le Muséum d’histoire naturelle à Paris reclasse son herbier La tache à laquelle s’attaque le Muséum d’histoire naturelle de Paris est colossale puisqu’il s’agit de reclasser le plus grand herbier du monde qui compte . onze millions de spécimens venus du monde entier à travers les siècles et attendent une reconfiguration de leur rangement qui devrait s’achever en 2012.

25/07/09 – Un colloque sur les découvertes scientifiques dues au hasard La Normandie accueille un colloque avec une soixantaine de chercheurs venus débattre de la « serendipity » ou découverte fortuite dont l’histoire des sciences foisonne . De la pénicilline au rayon X, nombre d’avancées ont été faites par accident. S’il est vrai que celles-ci « tombent » dans des esprits préparés et bien armés intellectuellement, ce colloque permet à des observateurs de réclamer plus de temps aux chercheurs pour la créativité, ce qu’ils n’ont plus guère.

31/07/09 – Le premier cerveau artificiel dans 10 ans ? Blue Gene est le nom donné à un super ordinateur considéré comme le plus rapide du monde et « capable aussi bien d'analyser en temps réel les signaux radioastronomiques dans le cadre de recherches sur l'origine de l'univers, que de simuler, toujours en temps réel, le repliement des protéines » . Etant donné ses propriétés, un projet ambitieux en Suisse travaille à composer dans 10 ans le premier cerveau électronique dont une première phase est sur le point d’être atteinte, celle de la représentation du monde. Toutefois, chère Néo, de nombreuses phases restent à être accomplies pour un projet dantesque.

24/08/09 – Un Congrès sur les avancées qui vont transformer le monde Oxford a accueilli un Congrès censé réunir ce qui se fait de mieux en Europe dans le domaine de l’intelligence pour imaginer ce que sera le monde de demain avec un « signe des temps, en matière de discours et d'innovation, le concept de résilience collective - comment aider les populations à résister aux crises et à devenir plus capables et autonomes - l'a emporté sur celui de performance individuelle » . Si les nouvelles technologies et la science ont fait la une de ces rencontres, elles ont mis l’accent sur l’aide aux plus démunis comme l’invention d’une seringue qui casse dès sa première utilisation, évitant la diffusion du VIH. « Sauver la planète » a également captivé les assistants avec la nécessite d’observer plus attentivement ce que la nature produit déjà et qui peut servir de modèle pour nos inventions ou organisations. Certes, de nombreux exposés n’ont été compris que d’une élite, mais l’imagination était bien là pour refaire le monde, avec la venue inopinée du Premier Ministre britannique.

20/08/09 – Falsifier l’ADN Des chercheurs israéliens sont parvenus à démontrer qu’il est possible de falsifier l’ADN . Véritable référence pour les polices scientifiques sur les lieux de crimes notamment, cette étude montre que désormais il faudra compter sur des ADN artificiels sur les lieux de forfaits. C’est d’autant plus vrai que cette tromperie serait aisée à réaliser, en récupérant de l’ADN sur des produits et en le déposant après « une amplification globale du génome ». Des tests ont permis de duper le FBI pour le moment avec ces ADN artificiels.

26/08/09 – Internet change la façon de lire des chercheurs Une étude américaine révèle que si les scientifiques lisent désormais beaucoup plus, ils le font aussi beaucoup plus vite . Internet est passé par là. Les chercheurs s’enquièrent plus désormais d’informations sur Internet qui vont les conduire à la lecture d’études, et non l’inverse comme autrefois. C’est ce qu’on appelle des « ontologies », véritables bases de données sur la toile dans des champs de disciplines où les chercheurs puisent leurs informations, et qui sont promises à être développées.

Revue de presse de juin

Au programme : Vers une nutrition personnalisée à partir de nos gènes, Une découverte spectaculaire sur les cellules souches, Des formes synthétiques de vie créées par des biologistes, Pollution agricole sur Paris, De plus en plus d’asthme et d’allergies, Réapparition de la grippe aviaire en Allemagne, Les biocarburants critiqués, Le Comité d’éthique défavorable à l’information génétique, Des scientifiques également méfiants vis-à-vis de certaines innovations technologiques, Un test de santé dans la tourmente, La révolution permanente du téléphone sans fil, Transformer les soldats ennemis en homosexuels

>> lire la suite

Revue de presse de mai 2007

Au programme : Polémique autour d'un test pour connaître le sexe d'un embryon de 6 semaines, le CO2 augmente dans le monde, prévenir la délinquance chez les bébés, incertitude à propos du vaccin obligatoire contre le cancer de l'utérus, le tourisme de transplantation d'organes, inquiétudes éthiques concernant la biométrie, le capitalisme vers de nouvelles valeurs

>> lire la suite

Revue de presse d'avril 2007

Au programme : changement climatique, eugénisme, pollution et santé, obésité, nanotechnologies et atteinte à la vie privée, controverse autour des biocarburants

>> lire la suite

Revue de presse exclusive

Comment la presse nationale quotidienne reflète-t-elle les questions majeures soulevées par la recherche scientifique ?

>> lire la suite

Propulsé par DotclearDesign original nGrey revisité par SAGA