INEXENS

La Méditerranée - Un terrain propice aux rencontres intelligentes

Et si les sociétés civiles méditerranéennes entraient à leur tour dans le royaume de l'intelligence ? Par cette remarque quelque peu désobligeante, j'invite les lecteurs de ce billet à considérer attentivement l'ambition qui est la mienne avec DEFISMED. Je ne prétends évidemment pas que lesdites sociétés civiles soient composées d'individus dénués de raison et de bon sens. J'évoque ici les intelligences collectives dont les sociétés savantes semblent avoir seules le monopole. Cette intelligence collective met en place des réseaux et savoirs qui cohabitent habilement pour non seulement progresser dans les connaissances mais également favoriser les expressions sur ces mêmes connaissances acquises.

Face aux défis majeurs que soulève aujourd'hui notre environnement sérieusement bouleversé, les sociétés savantes ont mis en place ces intelligences collectives qui sont pour la plupart très intéressantes à découvrir. L'interdisciplinarité illustre certainement le mieux ces efforts de résonnance où des savoirs et modes de fonctionnement différents vont essayer de construire une association nouvelle, et donc une intelligence différente. Notre environnement nous interpelle à travers des problématiques inédites que nos outils classiques ne peuvent seuls appréhender. Les défis environnementaux communs aux rives méditerranéennes nécessitent la mise en place d'intelligences collectives plus exigeantes encore, mettant en présence des cultures différentes.

Loin de ces sociétés savantes, les sociétés civiles, bien que concernées au premier chef par le devenir environnemental de notre existence, n'ont pas encore été capables d'organiser des intelligences collectives pour, à leur tour, appréhender ces défis. Néanmoins, je suis le témoin depuis plusieurs années d'expériences elles aussi intéressantes qui tendent à répondre à ce déficit. De plus en plus, des sites Internet, des expériences de terrain, des événements contribuent à sensibiliser la société civile française à partager et participer aux enjeux contemporains liés à la Recherche. Les conférences de citoyens illustrent cette tendance, tout comme l'excellente initative du Conseil régional Ile-de-France avec les PICRI.

Dès lors, DEFISMED lance un pari fou. Pourquoi ne serait-il pas possible de joindre ces différentes initiatives collectives inventant de nouvelles intelligences sur la Méditerranée ? Pourquoi ne pas rêver voir les sociétés savantes et les sociétés civiles se rejoindre et bâtir ensemble des modes de recherches et réflexions concourant à améliorer nos modes de vie ?

Les sociétés savantes ont été les premières à être invitées à soutenir DEFISMED dans cette entreprise avec quelques voies prometteuses. Je suis en train d'activer le monde lycéen ainsi que celui universitaire tout en créant un portail Internet ludique et accessible au plus grand nombre. Objectif : améliorer considérablement la visibilité de certains programmes de recherche exemplaires en Méditerranée qui font face aux risques environnementaux, et inviter les sociétés civiles à participer à ces programmes.

Les résistances et doutes sont encore nombreux. Mais qui ne tente rien n'a rien...

Pourquoi les jeunes ne s'intéressent-ils pas à la théorie de l'évolution ?

Il y a trois années de cela, alors qu'il venait d'intervenir au Forum "Sciences & défis du XXIe siècle" que j'animais à Nice, Pierre Tambourin, Directeur scientifique du Genopole d'Evry m'avait proposé la mise en place à Evry d'une Rencontre organisée entre une centaine d'élèves de la communes et des experts sur des questions de bioéthique. Le premier essai a montré quelques lacunes mais a permis d'organiser une rencontre surréaliste entre des élèves plutôt favorisés du lycée international de Saint-Germain-en-Laye et des collégiens plutôt défavorisés d'Evry.

Pierre Tambourin m'a demandé de renouveler l'expérience cette année en gommant les imperfections de l'édition précédente. Une première Rencontre est programmée le mardi 23 mars prochain dans l'après-midi entre 200 collégiens et lycéens et des experts. Thème de cette Rencontre : Darwin et la théorie de l'évolution. Le 13 avril, une nouvelle Rencontre est programmée cette fois sur le thème de la bioéthique.

Le moins que je puisse écrire en découvrant les résultats des sondages opérés par les élèves sur leur connaissance de Darwin, est que les jeunes générations (est-ce vrai seulement pour Evry ?) semblent peu concernés par la connaissance de la l'évolution. Sur les 3 établissements scolaires qui ont opéré ces sondages (2 collèges et 1 lycée professionnel), pas une majorité ne se dessine étant capable de situer le siècle de Darwin. S'il ne m'est pas possible ici de diffuser les résultats de ce sondage (réservés à Génopole et à cette journée), je peux néanmoins m'interroger sur la motivation de ces jeunes à s'intéresser au sondage qui leur a été soumis et dont vous trouverez ci-dessous les questions. Je ne mets pas en doute la sincérité et le sérieux dans leur investissement puisqu'une enseignante m'informe que certains d'entre eux ont pris la peine de chercher les bonnes réponses. Je m'inquiète simplement de l'indifférence que la jeunesse entretient à l'égard de la culture en général, et particulièrement de la culture scientifique.
En quoi le fait de savoir que notre monde se développe selon une thérie édictée il y a 150 ans et vérifiée par la science depuis (et notamment la génétique) va-t-il changer ma vie ? Telle est certainement la question que se pose non seulement une grande partie de ces jeunes, mais pourquoi se le cacher une partie du grand public. Cette indifférence à réfléchir sur la réalité du monde, sur son sens ou absence de sens témoigne certainement en partie de la période troublée que nous traversons. Les résultats de ce sondage ne peuvent que renforcer mes convictions que l'éducation des jeunes doit intégrer non seulement une meilleure culture scientifique, mais également un apprentissage au débat, la formation au discernement, valeurs incontournables d'un monde empreint de tolérance et d'intelligence. En attendant ces beaux jours, je vous invite à exercer à votre tour votre connaissance à l'épreuve des questions.

1) En quel siècle Darwin a-t-il élaboré sa théorie de l’évolution des espèces ?  XVIIIe  XIXe  XXe  Ne sait pas

2) La théorie darwinienne de l’évolution est-elle toujours le cadre dans lequel travaille la communauté scientifique aujourd’hui ?  Oui  Non  Ne sait pas

3) Ce cadre scientifique a-t-il été complété depuis Darwin ?  Oui  Non  Ne sait pas

4) L’évolution se déroule-t-elle selon un plan préétabli ?  Oui  Non  Ne sait pas

5) Peut-on dire de l’évolution qu’elle est aujourd’hui achevée ?  Oui  Non  Ne sait pas

6) Imaginez que l'on « rembobine le film » de l'évolution jusqu'aux toutes premières cellules, et que l'on relance le processus sur la même durée : aboutirait-on aux mêmes espèces qu’aujourd'hui ?  Oui  Non  Ne sait pas

7) Pour respecter les standards de leur race, on modifie artificiellement l’apparence de certains chiens en leur taillant les oreilles et/ou la queue. Ces modifications vont-elles progressivement devenir héréditaires ?  Oui  Non  Ne sait pas

8) La vie est apparue sur terre il y a  6000 ans  1 millions d’années ?  3 milliards d’années ?  Ne sait pas

9) Les espèces vivantes sont apparues une fois pour toutes, et leur nombre ne varie plus  Vrai  Faux  Ne sait pas

10) Peut-on classer l’homme parmi les animaux ?  Oui  Non  Ne sait pas

11) Toutes les espèces vivantes connues (des microorganismes à l’homme) ont-elles un ancêtre commun ?  Oui  Non  Ne sait pas

12) Il y a considérablement plus d’espèces disparues que d’espèces vivantes.  Vrai  Faux  Ne sait pas

13) L'évolution concerne l'ensemble des espèces, y compris l'homme  Vrai  Faux  Ne sait pas

14) L’homme a-t-il vécu au temps des dinosaures ?  Oui  Non  Ne sait pas

15) Rayez la ou les affirmation(s) erronée(s) :  - L'homme descend du singe  - L'homme et le singe partagent un ancêtre commun  - Le singe descend de l’homme  - L’homme est un singe parmi d’autres

16) On a coutume de dire que l'homme est l'organisme vivant « le plus complexe », « le plus évolué », ou encore le « sommet de l’évolution ». Etes-vous d’accord avec ces affirmations ?  Oui  Non  Ne sait pas

17) Il n’y a pas de gènes chez les plantes, sauf si elles sont transgéniques  Vrai  Faux  Ne sait pas

18) Avez-vous déjà mangé de l’ADN ?  Oui  Non  Ne sait pas

19) On parle actuellement beaucoup de créationnisme. En avez-vous entendu parler ?  Oui  Non  Ne sait pas

20) Si oui, pensez-vous que le créationnisme est Rayez la ou les affirmation(s) erronée(s) :  Une conception artistique  Une conception religieuse  Une conception scientifique  Ne sait pas

Propulsé par DotclearDesign original nGrey revisité par SAGA