INEXENS

Tous mes voeux pour les 10 années qui viennent

Je vous présente tous mes voeux... pour cette nouvelle décennie. Voilà une formule qui n'est guère courante à une époque où le basculement pour une nouvelle année nous invite à émettre nos meilleurs souhaits pour les 365 jours qui viennent. Il est vrai que dans une année il peut se produire bien des choses pour le pire et pour le meilleur. Néanmoins, nous vivons à l'échelle du monde et nous avons eu moultes occasions de constater ces derniers temps que notre impact de vie a des prolongements loin sur le globe et pour longtemps. Peu à peu nous sommes en train de prendre conscience de l'amplitude de notre vie et des responsabilités qui sont les nôtres dans les actes que nous prenons ou ne prenons pas pour les générations futures.

Copenhague et son sommet sur le changement climatique aura été à ce titre exemplaire de la complexité de notre monde a trouvé un terrain d'entente pour ne pas nuire au futur. Je ne vais pas ajouter mon grain de sel aux innombrables commentaires qui ont accompagné l'impasse de ce sommet. Il semblait évident que personne n'attendait sérieusement une décision efficace de cette Rencontre de la part de gouvernements pressés dans leur pays par leurs propres intérêts. Je partage de nombreux avis en pensant que si des avancées doivent être attendues, elles ne le devront que dans un profond changement de comportement des citoyens du monde entier. Nous en sommes hélas encore très loin, et moi le premier. Et c'est certainement là que mes voeux pour les 10 prochaines années se portent : que les populations développées et en voie de développement prennent conscience qu'un individualisme nous entraînerait inexorablement à notre perte. Comment une telle révolution peut-elle se produire ? Comment changer des attitudes que tout dans notre société de consommation pousse à l'égocentrisme et à la superficialité ?

Durant les fêtes, j'ai lu avec intérêt un petit ouvrage écrit par Dominique Wolton du CNRS "Informer n'est pas communiquer". Ce livre expose le fait que les sociétés industrialisées sont en train d'entrer dans l'ère de la communication. Mais ce tournant décisif pour notre avenir doit être pris dans le bon sens. Pour que la révolution soit réussie, D Wolton en appelle à une communication qui relie toutes les différences :

"Communiquer, c'est de moins en moins transmettre, rarement partager, le plus souvent négocier et finalement cohabiter" (p. 96).

Sommes-nous prêts à cette communication là ? Il y a quelques jours, le député-maire de Cannes M. Brochand, qui m'avant invité à sa permanence, m'expliquait combien il se heurtait lui aussi aux plus grandes difficultés pour mobiliser ne serait-ce que son voisinage proche pour assister à des débats publics de haute tenue avec des personnalités notoires. C'est là effectivement une blessure que je partage régulièrement sur ce site à travers mes propres expériences. Comment pouvons-nous espérer une société affirmée de la communication s'il n'existe que très peu de candidats pour communiquer, c'est-à-dire prendre le temps d'écouter, de découvrir, de discuter de sujets d'actualité ô combien majeurs pour la collectivité ? Autrement dit, comment apprendre à penser au-delà de soi-même ?

Dans cet individualisme forcené qui m'entoure et me gagne, je n'ai donc pas d'autres choix que de me souhaiter particulièrement une bonne année, tout en espérant que celle-ci contribuera à travers mes activités à me rendre moins égoïste et à offrir l'occasion à un public grandissant de suivre le même chemin. Quant à la décennie, et bien, tout compte fait, il me semble difficile de tenir le pari de l'espérer bonne, tant que ce voeu ne sera partagé ni par ceux qui nous dirigent, ni par l'ensemble des citoyens. On peut tout de même rêver.

Revue de presse "Science & Société" - novembre 2009

ENVIRONNEMENT

10/11/09 – Le Sud, plus exposé au changement climatique Un cabinet britannique d'expertise des risques globaux vient de publier une étude montrant que les pays les plus vulnérables au réchauffement climatique sont la Somalie, Haïti, l'Afghanistan et la Sierra Leone, tandis que 22 se situent dans l’Afrique sub-saharienne . Parallèlement, la Banque asiatique de développement s’inquiète de la fonte des glaces himalayennes et de ses conséquences pour les populations.

13/11/09 – Le pétrole remplacé par le charbon liquéfié ? A l’heure où de nombreux experts prédisent la fin du pétrole dans plusieurs décennies, ce dernier pourrait-il trouver un second souffle à travers l’expérience du charbon liquéfié développée par l’Afrique du Sud depuis de nombreuses années ? Le système d’exploitation demeure secret mais intéresse vivement la Chine. Toutefois, ce procédé présente un gros inconvénient puisqu’il est très polluant en dégageant des émissions de CO².

19/11/09 – L’enfance encore fragile dans le monde A l’occasion de l’anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) se félicite de constater que les enfants de moins de 5 ans dans le monde survivent mieux depuis 1990 . Néanmoins, ils sont 24 000 à mourir chaque jour alors qu’une telle fatalité pourrait être évitée tandis que le rapport de l’UNICEF expose : « Plus de 140 millions d'enfants de moins de 5 ans souffrent d'insuffisance pondérale pour leur âge, et environ 100 millions d'enfants en âge d'aller à l'école primaire ne sont pas scolarisés" (contre 115 millions en 2002) » . Globalement, un milliard d’enfants sont privés d’un droit élémentaire. Et la France n’est pas indemne de ce constat selon une enquête récente menée pour le Parlement.

25/11/09 – Les glaciers de l’Himalaya fondent Même si les expertises sont compliquées en raison du terrain et de la frontière géopolitique entre l’Inde et la Chine, les experts des deux pays constatent que les glaciers de l’Himalaya fondent, rejoignant un rapport en 2005 du WWF (Fond mondial pour la nature) : « Les glaciers de l'Himalaya reculent plus vite qu'en aucun autre endroit du monde, et si cela continue au taux actuel, la plupart d'entre eux auront disparu en 2035 » . Les causes proviendraient aussi bien du changement climatique que de l’émission de particules noires provenant des foyers résidants et qui se déposent sur la neige. Deux autres études publiées dans la revue Science confirment quant à elles que les glaces du Groenland accélèrent leur fonte . Le même constat a été opéré pour les glaces de l’hémisphère sud.

21/11/09 – Climats et histoire humaine A travers un colloque à Paris, des spécialistes examinent les relations d’influence qu’ont eu dans l’Histoire les climats sur les hommes et réciproquement .C’est loin dans la préhistoire que l’homme semble le plus subir les changements climatiques. Rien à voir cependant avec ce qui attend l’humanité dans les années à venir selon de nombreux experts.

23/11/09 – 28 000 milliards de dégâts si les glaces fondent Selon le WWF et l'assureur Allianz, la fonte des glaces pourraient occasionner en 2050 jusqu’à 28 000 milliards de dollars de dommages dans les villes côtières, soit dix fois plus que ce qu’a coûté la crise financière actuelle . Si l’Asie du sud est semble particulièrement touchée, l’Amérique du Nord ne serait pas épargnée.

24/11/09 – Un plus grand réchauffement climatique pour 2100 ? Selon les climatologues de l'Institut de recherche sur les impacts du climat de Potsdam, en Allemagne, les températures moyennes du réchauffement climatique pourraient augmenter de 7°c d’ici 2100, soit beaucoup plus que les prévisions pessimistes du GIEC . L’étude prévoit de plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes avec l’augmentation du niveau des mers dont le niveau dépasserait de 80 % les analyses passées du GIEC.

24/11/09 – Une planète et demie pour répondre à nos besoins Dans ses calculs de l’empreinte écologique de l’humanité, l'organisation non gouvernementale canadienne Global Footprint Network (GFN) constate que celle-ci a augmenté de 22 % causée principalement la dernière décennie compte tenu de l’augmentation de la population et notre consommation . Elle estime qu’il faudrait désormais une planète et demie pour répondre à l’ensemble des besoins humains. Ce sont les Emirats arabes qui ont l’empreinte écologique la plus importante.

SANTE 13/11/09 – Le rôle de la flore intestinale dans l’obésité De plusieurs facteurs désormais bien recensés, tels que le mode d’alimentation qui contribue à l’obésité, des chercheurs viennent de confirmer ce qui avait été observé il y a quelques années, à savoir que la flore intestinale jouerait également un rôle non négligeable dans ce phénomène . Une flore de bactéries jouerait un rôle actif dans l’obésité en extrayant les calories des aliments, phénomène démontré par des expériences sur les souris. Reste à intervenir dans la flore intestinale des obèses pour contrecarrer le surpoids, étape qui n’a pas encore été franchie et qui dépend des autres facteurs en jeu.

18/11/09 – Le fléau de l’obésité se développe en France Près de 7 millions de personnes vivant en France, soit 14,5 % de la population souffrent d’obésité . Un chiffre qui ne cesse de se développer ces dernières années comme dans le reste des pays industrialisés où il atteint pour les Etats-Unis 30 % de la population. Deux Programmes nationaux nutrition santé (PNNS) ont été lancés dans notre pays depuis 2001 et un troisième est en cours. Vingt sociétés médicales se sont regroupées afin d’accélérer les applications de ces Plans. Montrée du doigt, l’activité sportive chez les jeunes qui nécessite un véritable coup de pouce. Concernant la politique alimentaire qui subit des pressions économiques, des incitations doivent permettre aux populations de privilégier une consommation plus saine. La présidente du Collectif national des associations d'obèses dénonce le fait que les obèses ne soient pas reconnus dans la société, laquelle est inadaptée à les intégrer à l’image des ventes de vêtements ou les hospitalisations et, plus grave, l’accès au crédit ou à l’emploi .

18/11/09 – La recherche sur la trisomie fait des progrès Des chercheurs américains sont parvenus à améliorer les facultés mentales de souris conçus génétiquement similairement aux personnes trisomiques . Les trisomiques ne souffrent pas de déficience mentale mais de problème de mémorisation du à leur maladie. Le dysfonctionnement neuronal a été identifié et réduit à l’aide de médicament sur des souris. Injectés suffisamment tôt, ces médicaments pourraient renforcer le travail de mémorisation des trisomiques.

20/11/09 – Confusion autour de la vaccination contre la grippe A en France La confusion continue de régner autour de la vaccination contre la virus H1N1 en France. Plusieurs médecins illustrent ces troubles à travers un article dans Le Monde , le premier invoquant une erreur stratégique du gouvernement en ayant écarté les médecins généralistes de cette vaccination, eux qui sont les premiers confidents des patients. Un autre rappelle que la vaccination est affaire de choix mais que des individus tels que les enfants et personnes enceintes sont les plus exposés au virus. Le choix entre les deux vaccins n’est également pas aisé pour les patients et la diffusion de ce virus aura permis de rappeler les gestes élémentaires d’hygiène qui ont permis dans les pays industrialisés d’éradiquer certaines maladies. Un médecin dénonce la collusion entre les pouvoirs et les laboratoires pharmaceutiques guidés par des intérêts commerciaux. C’est dans ce contexte de manque de transparence que la méfiance de l’opinion publique s’exerce à l’égard de la campagne de vaccination contre la grippe A. Et ce médecin s’insurge sur le fait que bien d’autres maux plus graves frappent la santé du public, notamment causés par notre environnement pollué, tandis que « Au terme de cette année 2009, la grippe A aura donné des courbatures fiévreuses à beaucoup de gens, et sans doute, hélas, en aura tué quelques-uns. On aura oublié de rappeler que la grippe "normale" saisonnière est une belle saloperie aussi, qui tue chaque année des personnes en bonne santé » .


PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 03/11/09 – Trois fois plus d’investissement contre le SIDA en 2031 Des chercheurs du projet "AIDS 2031" estiment qu’il faudra 35 milliards de dollars pour lutter contre le SIDA dans les pays en voie de développement, soit trois fois plus qu’aujourd’hui . Malgré le premier rapport sur le SIDA en 1981, un millions de personnes nouvelles pourraient contracter le virus.

03/11/09 – EPR remis en question Les autorités de sûreté française (ASN), britannique (HSE/ND) et finlandaise (STUK) s’interrogent sur la fiabilité des réacteurs qui dotent les centrales nucléaires de 3e génération EPR . Le système de contrôle-commande ne présenterait pas toutes les garanties de sécurité. Un plan B dans leur construction est même envisagé si aucune solution ne devait être trouvée à ce problème, le directeur des autorités de sûreté du nucléaire française (ASN) demandant : « d'examiner dès à présent des dispositions de conceptions différentes car la certitude d'aboutir in fine à une démonstration de sûreté acceptable fondée sur l'architecture actuelle n'est pas acquise » . Ce constat est accompagné d’un autre concernant l’arrêt de 18 réacteurs de centrales nucléaires en France sur les 58 en état de fonctionnement, même si un responsable de l'évaluation de la sûreté des réacteurs nucléaires à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire se veut rassurant .

04/11/09 – Plus de transparence sur les antennes-relais Un rapport d’un parlementaire propose plus de transparence sur les antennes-relais en préconisant notamment la nécessité d’un dépôt de permis de construire à chacune de leur pose . Cette action, selon l’auteur, éviterait beaucoup de confusion et permettrait plus de soulagement au sein de la population. Cette vision est contestée par des écologistes qui la considèrent comme niant l’impact sanitaire de ces antennes.

07/11/09 – Manger moins de viande et lutter contre le réchauffement climatique Un journaliste du Monde rapporte une anecdote concernant Gandhi s’essayant à la consommation de viande avant de devoir rapidement y renoncer . Cette histoire illustre le lien culturel fort qui existe avec notre mode de consommation. Notre culture occidentale, dénonce l’auteur, n’a pas le respect que d’autres entretiennent avec la nature, entraînant cette malbouffe qui caractérise notre alimentation. Il est temps de changer, surtout si l’on considère, rappelle le journaliste, que l’élevage nuit gravement à notre environnement et concoure à son réchauffement.

09/11/09 – Controverse autour du débat national sur les nanotechnologies Le débat national sur les nanotechnologies lancé par le Premier Ministre fait déjà polémique, résumé par une responsable associative citoyenne : « Alors que les dés sont largement lancés en France comme dans le monde, un tel processus de discussions sera-t-il en mesure de faire changer d’opinion les sceptiques qui sont légion ? » . Un blogueur s’étonne à son tour : « Si l’initiative semble louable et pleine de bonnes intentions, les objectifs paraissent un peu flous, et on comprend assez rapidement que le débat est orienté dans un sens précis. Si l’internaute curieux souhaite s’informer et se faire un avis, le site du débat public propose une 'base de connaissance' impressionnante de plusieurs centaines de pages entièrement consacrées à valoriser l’énorme potentiel des nanos et dans laquelle on trouve à peine … dix lignes sur les risques liés à ces technologies ! » . Une étude de 28 experts en Angleterre fait un bilan sur la prise de conscience citoyenne depuis 5 ans concernant les nanotechnologies et constate que les questions majeures restent en suspens, notamment celles concernant une éventuelle toxicité des nanoparticules. La Royal Society (l’Académie des sciences britannique) et la Royal Academy of Engineering ont publié un rapport en 2004 qui a fait date. Ce document a permis de rassurer la société et de développer les travaux sur les nanotechnologies tout en recommandant fortement d’effectuer des recherches sur les risques notamment sanitaires que les nanos peuvent engendrer. Néanmoins, ce rapport est demeuré sans suite et les autorités britanniques relancent une consultation publique, malgré l’avertissement d’un des auteurs du rapport qui s’interdit de consommer ou utiliser des produits composés de nanoparticules, les comparant à l’amiante. Cette controverse intervient alors que des chercheurs britanniques viennent de publiquer la démonstration que les « nanoparticules peuvent endommager les cellules humaines, notamment leur ADN, même à l'abri d'une barrière cellulaire » . Une évaluation européenne en cours sur la génotoxicité des nanoparticules devrait intégrer ces données, de même que le réglement Reach recouvrant les produits chimiques.

09/11/09 – Pour une éthique de la vulnérabilité Une philosophe édite un livre dans lequel elle se met en marge des débats sur l’éthique médicale en prônant une « éthique de la vulnérabilité » . Proche de la loi Léonetti, elle rejette la philosophie de l’autonomie de l’individu lui laissant le libre-arbitre pour décider de son sort. C’est méconnaître selon elle l’affaiblissement des moyens de décision chez de nombreux malades, ou leur vulnérabilité, notion qu’il faut intégrer dans notre conception de l’humanité.

10/11/09 – Un « new deal » urgent des énergies propres selon l’AIE La dernière édition du rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) réclame de toute urgence un « new deal des énergies propres » afin de réduire les émissions de CO2 dans le monde . Pour l’AIE, la crise économique est une chance pour la planète en changeant la trajectoire dangereuse dans laquelle elle s’engage sur le plan énergétique. L’exploitation renforcée des mines de charbon promise pour les années à venir inquiète l’Agence. Celle-ci réitère la défense d’une efficacité énergétique alliant réduction de la consommation dans les pays développés et aide pour les autres. Des sources non officielles de l’Agence évoquent également la fin du règne du pétrole dans les décennies qui viennent. Ces messages suffiront-ils à l’emporter face aux intérêts économiques, Néo ? Le sommet de Copenhague apportera sa réponse. Quant à la situation de la France, un journaliste du Monde ne peut s’empêcher d’ironiser sur notre parc nucléaire qui montre actuellement ses limites pour répondre aux pics de demande de consomation d’électricité durant l’hiver .

12/11/09 – La recherche est-elle malade en France ? Un directeur de recherche du CNRS dénonce à travers un livre la bureaucratie grandissante qui frappe la recherche en France, que ce soit dans son évaluation mais également dans l’attribution des crédits . Il cite un autre ouvrage datant des années 1960 dans lequel est imaginé, pour retarder les avancées trop rapides de la science, un système administratif paralysant et ressemblant fort, selon l’auteur, à celui existant aujourd’hui.

12/11/09 – Renforcer l’éducation vers l’informatique L’administrateur du Collège de France et le président-directeur général de l'Inria rappellent combien le numérique fait désormais partie intégrante de notre société à travers une multitude d’objets et de services. Il explique que : « La révolution du numérique représente des enjeux importants que ce soit sur le plan économique et le plan sociétal » . Or, cette révolution ne pourra être entreprise que si notre société se forme à l’informatique. Les auteurs de l’article se réfèrent à une « fracture numérique » qui ne concerne pas seulement la dimension technologique mais également la culture. Les citoyens doivent être préparés à accepter et intégrer le numérique dans leur vie. A l’image de l’enseignement au Collège de France depuis 2007, l’article prône une informatique dans notre éducation, à commencer par les plus jeunes qui en sont actuellement dépourvus.

19/11/09 – Hominisation et humanisation Une Professeure au Collège de France compare l’hominisation révélée par la théorie de l’évolution et l’humanisation insufflée plus récemment par les sociétés et cultures . Longtemps distincts, ces deux phénomènes ont tendance avec l’intervention de l’homme à se confondre. L’eugénisme d’un côté, la découverte de notre proximité génétique avec certains être vivants de l’autre incitent au rapprochement. L’auteure écrit : « Ces excès mêmes montrent que, pour devenir régulateur, le droit devrait transformer les tensions en interactions ». L’éthique a un défi à relever, celui de redessiner la frontière entre ces deux courants. D’un côté toute forme d’eugénisme devra être considérée comme un crime contre l’humanisation et non l’humanité seule. De l’autre, à l’image de notre Constitution, c’est le devoir de respect envers notre environnement qui devra être soutenu. C’est à ce prix que l’éthique pourra devenir universelle, à la condition de respecter la diversité culturelle du monde.

24/11/09 – Les risques liés au Vioxx auraient du être diffusés plus tôt Une étude menée à partir de 30 essais cliniques conclut que les risques liés au Vioxx auraient pu être identifiés quatre ans avant son retrait par son fabricant . Ca rapport confirme une autre étude publiée dans la revue The Lancet en 2004.

25/11/09 – La marchandisation du dépistage prénatal Une dizaine de médecins ont rédigé un article s’interrogeant sur la médicalisation grandissante de notre société qui va jusqu’à créer une science des statistiques des risques, tendance qui s’applique dans le dépistage prénatal . Les médecins y voient une marchandisation dangereuse de la peur et réclame une concertation des professionnels et des débats citoyens pour enrayer ce phénomène : « C'est la conception de la démocratie qui se joue ici dans ce "marché des risques", démocratie que nous refusons de réduire à une administration technique et marchande, prétendument scientifique, du vivant vers laquelle inclinent nos sociétés de contrôle et de norme » .

26/1/09 – Complot au sein du GIEC ? Certains sceptiques à l’égard des causes humaines du réchauffement climatique sont prêts à tout pour servir leurs causes puisque des emails ont été volés et diffusés émanant de climatologues au sein du GIEC, cet organisme qui pèse de tout son poids dans la prise de conscience du phénomène . S’il semble difficile de remettre en cause globalement les travaux du GIEC, les emails dévoilés révèlent des messages troublants émanant notamment du climatologue notoire Phil Jones dans lesquels il explique « qu'il préfère détruire des données plutôt que de les transmettre à un scientifique «anti-réchauffement» qui en avait fait la demande, ou qu'il fera tout pour éviter que les travaux d'un climatosceptique puissent être repris dans un rapport du Giec » . Cette affaire d’espionnage révèle la brutalité de la confrontation entre les experts en la matière allant même jusqu’à évoquer une guerre . Selon un des responsables du GIEC, cette controverse ne se base sur aucune donnée scientifique et n’a d’intention autre que de défendre les intérêts de certains lobbies industriels . Selon lui, le véritable débat doit se situer envers certaines questions scientifiques : « l'existence de "points de basculement" du système climatique. Par exemple, nous ne savons pas où se situe le seuil au-delà duquel la calotte glaciaire du Groenland serait condamnée à disparaître. Il reste aussi des questions sur la réponse globale de la végétation terrestre : nous pensons que, soumise au réchauffement, elle produira plus de gaz à effet de serre, ce qui contribuera à aggraver le réchauffement - mais nous ne savons pas la quantifier précisément. Un autre débat tient à la prédictibilité du climat à échelle de dix à vingt ans. C'est un domaine très jeune qui fera l'objet d'un chapitre entier dans le prochain rapport du GIEC » .

28/11/09 – Les OGM surutiliseraient des pesticides L’ancien directeur du bureau de l'agriculture de l'Académie des sciences américaine, consultant désormais d’un centre de recherche américain opposé aux biotechnologies, rapporte que le soja Round Up Ready (RR) produit par Monsanto utiliserait beaucoup de pesticide . Les chiffres avancés sont bien entendu, Néo, contestés par d’autres études favorables aux OGM. Cette nouvelle controverse ne favorisera pas la recherche sur les OGM en France qui en est quasiment au point mort depuis l’arrachage d’un pied de vigne transgénique par un militant isolé . L’Agence nationale de la Recherche qui doit insuffler des travaux dans ce domaine reconnaît que désormais les groupes de recherche ne se précipitent pas. Les études se font dans des pays comme l’Espagne ou Chypre et la France connaît donc un grand retard par rapport aux Etats-Unis.


ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 02/11/09 – Le 2e Plan cancer est lancé en France Le Président de la République française a lancé le 2e Plan cancer doté de 750 millions d’euros . Le Plan consacrera ses efforts sur le dépistage particulièrement dans les zones géographiques défavorisées. Cinq sites de recherches vont être constitués en réseau. Plus de spécialistes vont être formés pour étudier l’impact environnemental sur notre santé. La Cour des Comptes vient de dénoncer le premier Plan Cancer lancé en 2003 dont seulement un tiers des mesures a été appliqué.

03/11/09 – Qu’est-ce qu’un produit sans OGM ? Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) vient de répondre à la question du seuil caractérisant un produit non OGM . Seront considérés comme tels les plantes et produits alimentaires avec moins de 0,1 % d'ADN transgénique. Les animaux «nourris sans OGM » devront répondre aux même critères quant à l’utilisation des produits. Cette décision est prise alors que le gouvernement étudie de prochains décrets concernant l’étiquetage des OGM, et notamment la coexistence des champs agricoles et de l’apiculture.

10/11/09 – Limitation des brevets par la Cour Suprême ? Est-il possible de breveter des formules mathématiques ? La Cour Suprême des Etats-Unis s’est montrée réticente à le faire concernant une méthode créée pour le monde de la finance, considérant cette opération comme trop abstraite pour être protégée . Les conséquences de cette décision pourraient faire jurisprudence et la Cour Suprême être tentée dans les années qui viennent de limiter la portée des brevets, notamment aux logiciels.

17/11/09 – Améliorer l’organisation internationale pour lutter contre la faim Le sommet mondial sur la sécurité alimentaire qui se tient à Rome en l’absence remarquée des chefs d’Etats du G8 n’a finalement pas affiché de date pour éradiquer la faim dans le monde . La priorité a été donnée à un partenariat mondial s’efforçant de rationaliser les différents organismes internationaux qui agissent en la matière avec souvent des paradoxes et confusions. Un Comité de sécurité alimentaire incluant les organismes et la société civile a été créé ainsi qu’un Comité d’experts. Le financement est en cours d’étude. Reste que des désaccords profonds existent toujours sur les actions que devront mener ces Comités et sur leurs premières applications. Il s’agit là, comme pour le sommet de Copenhague sur le changement climatique, d’un désaveu pour le G20 impuissant à régler les problèmes environnementaux et humains du monde selon un éditorial du Monde : « Alors qu'elle est en pointe sur le sujet, l'Europe parvient à être inaudible au niveau mondial en laissant Chinois et Américains dicter leur calendrier au reste de la planète. Tant à Rome qu'à Copenhague, on risque d'en voir les funestes conséquences » . Le rapporteur des Nations unies pour le droit à l'alimentation estime que toutes les conditions sont réunies pour qu’une nouvelle crise alimentaire mondiale se déclenche d’ici deux ans . Cette prédiction se base sur des prix agricoles qui sont restés élevés sur les marchés locaux des pays en voie de développement. Selon lui, il faut radicalement changer de politique agricole mondiale et exclure de produire encore plus alors que la planète atteint les limites du supportable. Les circuits de diffusion des produits alimentaires sont aujourd’hui beaucoup trop longs et l’impact environnemental des productions agricoles encore méconnu. L’expert évalue l’enjeu principal comme suit : « va-t-on continuer à miser sur un petit nombre de grands producteurs ou renforcer les petits fermiers, dont dépendent la majorité des populations des pays en développement ? » .

19/11/09 – Un grand Emprunt national qui bénéficiera à la Recherche Sur les 35 milliards d’euros que préconisent les deux rapporteurs sur le grand Emprunt voulu par le Président de la République, 19 devront être alloués à la Recherche et à l’Enseignement supérieur . Cet Emprunt est destiné à relancer les investissements. Des appels à candidatures vont être lancés et les sélections des projets soumis à contrôle. Les rapporteurs sont décidés à porter les efforts vers des investissements de pointe, une journaliste du Monde notant que « l'essentiel de la somme sera dédié à cinq disciplines ou domaines d'application : sciences du vivant, énergies propres, ville de demain, mobilité du futur et société numérique » . Néanmoins il semble que le tissu industriel de la France ne permette pas une répartition équitable entre grands groupes et PME et que les premiers seront les grands bénéficiaires de cet Emprunt.

20/11/09 – Les nanomatériaux recensés dans les produits de consommation Le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) inventorie sur Internet les produits de consommation dans lesquels ont été introduits des nanomatériaux . 51 produits figurent à travers des produits de beauté, compléments alimentaires, jouets, tissus, produits d’entretien, etc. Plusieurs marques françaises sont concernées. Le BEUC déplore l’absence d’étiquetage obligatoire pour ces produits. Cet inventaire n’a toutefois pas été vérifié en laboratoire. De même le BEUC reconnaît que la liste des produits concernés est certainement plus longue, mais qu’il est difficile d’obtenir des informations sur l’existence des nanomatériaux.

26/11/09 – Le sommet de Copenhague et ses tourments préparatoires A quelques jours du sommet de Copenhague où la planète a rendez-vous pour décider des orientations environnementales qu’elle donnera ou ne donnera pas, les informations émises par les différentes autorités politiques soufflent le chaud et le froid. On préférera retenir le relatif optimisme affiché par le récent éditorial du Monde qui veut croire que l’engagement chiffré des différents chefs d’Etats, et surtout le Président américain, à baisser leurs rejets de CO2 soit un bon signe : « il y a désormais matière à négocier. C'est un vrai progrès, même si cela ne garantit aucunement un succès immédiat » . Il est vrai que Barack Obama, « pour donner de l'élan aux négociations » a accepté finalement de se rendre à ce sommet, et avec lui l’engagement de baisser de 17 % des émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis en 2020 . Les observateurs se félicitent également de la rencontre du président américain avec celui de la Chine, ces deux pays pouvant impulser une nouvelle politique internationale concernant le climat . Néanmoins, les signes s’accumulent annonçant qu’aucun accord contraignant ne sera validé à Copenhague et que les dirigeants de la planète s’en tiendront à un accord politique, malgré le dévouement d’un homme remarquable, Yvo de Boer, secrétaire de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC) . Est-ce cette crainte qui mobilise une fois de plus les scientifiques ? Vingt- six climatologues de renom diffusent un document synthétique chargé de démontrer combien les rapports du GIEC concernant le changement climatique se traduisent dans les faits .


DIVERS 03/11/09 – Décès de Claude Lévi-Strauss L’ethnologue français de réputation mondiale Claude Lévi-Strauss est décédé à l’âge de 100 ans : « A qui doit-on cette pensée immense ? Un philosophe ? Un ethnologue, un anthropologue, un savant, un logicien, un détective ? Ou encore un bricoleur, un écrivain, un poète, un moraliste, un esthète, voire un sage ? Seule réponse possible : toutes ces figures ensemble se nomment Claude Lévi-Strauss » .

10/11/09 – Pas de fin du monde en 2012 selon la NASA La NASA a tenu à répondre à la rumeur qui se répand dans le monde à travers Internet selon que le monde connaîtrait sa fin en 2012 . Cette rumeur se base sur des prophéties issues du monde entier et notamment du calendrier maya qui s’arrêterait le 12 décembre 2012.

11/11/09 – Les collégiens et Internet L’agence conseil Calysto pour la fédération La Voix de l'Enfant vient de publier sa nouvelle enquête sur le comportement des collégiens avec Internet . Ils sont désormais 97 % à posséder Internet à la maison, 51 % à utiliser un ordinateur dans leur chambre, et 40 % à avoir un blog. 51 % sont contactés par des inconnus auxquels ils sont 20 % à répondre. Pire, 87 % reconnaissent être tombés sur des images choquantes sur Internet et très peu à en avoir parlé avec des adultes.

20/11/09 – Une peau humaine fabriquée à partir de cellules souches embryonnaires Des chercheurs français sont parvenus, à partir de cellules souches embryonnaires, à fabriquer une peau humaine, notamment sur des souris . Les risques de rejet immunitaire ou de transmission de maladie semblent être minimes et ouvrent de véritables espoirs pour les personnes gravement brûlées dans les années à venir, même si la recherche à partir de cellules adultes tient également ses promesses.

Propulsé par DotclearDesign original nGrey revisité par SAGA