INEXENS

Revue de presse "Science & Société" - Eté 2009

Depuis plusieurs années, je répertorie quotidiennement dans la presse (essentiellement le journal Le Monde) les informations liées au monde de la Recherche et qui ont des implications pour notre quotidien.

PERIODE 1er juillet - 31 août

ENVIRONNEMENT 01-07-09 – Vieillissement accéléré des populations du Sud 02/07/09 – Déclin de la biodiversité mondiale confirmée 03/07/09 – Doublement des déchets radioactifs d’ici 20 ans en France 13/07/09 – Le Sahara pour fournir l’énergie solaire à l’Europe 27/07/09 – Changements de proportions dans nos océans 01/08/09 – A propos de la pollution dans les avions 04/08/09 – Pénurie de pétrole en vue ? 20/08/09 – Lutte contre les algues vertes en Bretagne 21/08/09 – L’accès à l’eau pour tous dans l’impasse

SANTE 13/07/09 – La prévention du cancer relativisée 30/07/09 – Les cabines de bronzage cancérigènes 17/08/09 – La grippe A continue d’alimenter les rumeurs

PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/07/09 – Soutenir le diagnostic pré-implantatoire 04/07/09 – Controverse autour de l’eau et du cancer 24/07/09 – L’écologie initiée il y a vingt ans 28/07/09 – Le combat de lobbying contre et pour les pesticides 31/07/09 – La peur d’une technoscience incontrôlée 28/08/09 – Controverse relancée sur la téléphonie mobile 05/08/09 – Débat autour de « la croissance verte » 08/08/09 – Lutter contre l’obésité en agissant sur le cerveau 31/08/09 – Reach et l’expérimentation animale

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 01/07/09 – Conférence internationale sur la grippe A 09/07/09 – La recherche française a des priorités 14/07/09 – Des fonds par le Grenelle des ondes 27/07/09 – Opposition de forces autour de l’Amazonie 29/07/09 – La taxe carbone en France dans la tourmente 04/08/09 – L’Australie entre protection environnementale et développement économique 19/08/09 – La France doit revoir sa copie sur les OGM 24/08/09 – La France intensifie la protection de son littoral

DIVERS 14/07/09 – Le Muséum d’histoire naturelle à Paris reclasse son herbier 25/07/09 – Un colloque sur les découvertes scientifiques dues au hasard 31/07/09 – Le premier cerveau artificiel dans 10 ans ? 20/08/09 – Falsifier l’ADN 24/08/09 – Un Congrès sur les avancées qui vont transformer le monde 26/08/09 – Internet change la façon de lire des chercheurs








ENVIRONNEMENT

01-07-09 – Vieillissement accéléré des populations du Sud Si le vieillissement démographique est plus récent dans les pays du Sud, un chercheur à l'Institut national d'études démographiques (INED) explique que celui-ci va rattraper rapidement celui du Nord de la planète . Le phénomène est causé par une accélération de la baisse de la mortalité infantile et une autre concernant la baisse de la fécondité. Selon cet expert, il va être nécessaire rapidement de se préparer au vieillissement de la population mondiale et particulièrement créer de nouveaux systèmes de retraite : « Le défi est énorme. Si grand qu'il faudra peut-être imaginer une solidarité entre les générations à l'échelle internationale, même si ce projet paraît aujourd'hui très utopiste » .

02/07/09 – Déclin de la biodiversité mondiale confirmée L’Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN) vient de rendre son rapport sur la biodiversité comme tous les 4 ans et « confirme l'effondrement du nombre des espèces à un rythme cent à mille fois plus rapide que lors des grands épisodes d'extinction du passé » . En même temps elle constate l’échec de la communauté internationale dans son engagement en 2002 à freiner cette érosion. 45 000 espèces animales et végétales sont menacées mais des millions d’autres sont encore mal connues. L’alimentation humaine est elle-même menacée avec 36 % des mammifères qu’elle consomme qui sont en voie de disparition. Certaines actions localement ont permis cependant de protéger certaines espèces, mais c’est très loin d’être suffisant.

03/07/09 – Doublement des déchets radioactifs d’ici 20 ans en France La nouvelle Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) vient de sortir son premier rapport et informe que le volume des déchets nucléaires en France doublera d’ici 2030 . Ces déchets proviennent majoritairement des centrales nucléaires. Je te rappelle Néo que la France n’a toujours pas pris de décision concernant leur stockage.

13/07/09 – Le Sahara pour fournir l’énergie solaire à l’Europe Un Consortium allemand a décidé de parier sur les déserts du Moyen Orient pour alimenter une partie de l’Europe en énergie solaire . 15 % des besoins du continent pourraient être assurés par la mise en place d’installations solaires thermiques en 2025. Actuellement théorique, ce programme cherche ses premières applications en insistant sur la sécurité de ses implantations qui pour l’instant seraient situés dans une région instable politiquement. L’Europe ne serait fournie quant à elle qu’une fois les pays du Sud alimentés.

27/07/09 – Changements de proportions dans nos océans Le changement climatique n’a pas fini de livrer ses effets dans les mers et océans à travers les études scientifiques qui se succèdent. L’une d’elle réalisée par des chercheurs français et allemands et publiée par l'Académie américaine des sciences affirme que les poissons des eaux européennes ont perdu la moitié de leur masse corporelle . La responsable probable est la hausse des températures de ces eaux. La biodiversité pourrait s’en trouver changer. Une autre étude confirme que les océans devraient voir leur niveau augmenter de 7 à 82 cm d'ici 2100 . Si celui-ci ne devrait donc pas augmenter de plusieurs mètres comme le prétendent certains scientifiques, cette hausse devrait en revanche se produire sur plusieurs siècles avec des conséquences importantes pour la planète.

01/08/09 – A propos de la pollution dans les avions Le système de conditionnement de l'air dans les avions fait l’objet de critiques après que plusieurs incidents se soient produits ces derniers jours avec la diffusion de fumée nécessitant des atterrissages forcés . Ces fumées émanant du moteur des avions peut avoir des effets toxiques particulièrement auprès du personnel de bord. Les parlements britannique et américain ont récemment débattu de ces questions. Une des rares études menée par des experts américains a invité à ce que des mesures soient prises avec notamment la mise en place de détecteurs. A ces préconisations, les compagnies aériennes font la sourde oreille malgré les procès déclenchés par des passagers désormais.

04/08/09 – Pénurie de pétrole en vue ? Le chef économiste à l'Agence internationale de l'énergie alerte le monde sur le fait que la pic de production pétrolière devrait être atteint dans 10 ans, soit autant d’années plus tôt que les estimations de l’OCDE . La plupart des sites auraient déjà atteints leurs limites. Si cet avis expert devait se confirmer, la reprise économique serait à nouveau un mirage. Néanmoins, chère Néo, ce n’est qu’un avis que d’autres experts ne partagent pas.

20/08/09 – Lutte contre les algues vertes en Bretagne Le Premier Ministre l’a annoncé lui-même en Bretagne, il faut désormais éliminer les algues vertes qui polluent la région, ce qu’un expert confirme . Le décès récent d’un cheval a suffit pour relancer la polémique sur l’impact sanitaire de ces algues en décomposition. Le nitrate est accusé et avec elle les productions agricoles. La priorité va donc à leur réduction, à travers des usines de traitement. Mais le mal est hélas répandu. Toutefois, nul ne conteste plus le rôle des nitrates dans cette pollution, ce qui n’était pas le cas il y a vingt ans.

21/08/09 – L’accès à l’eau pour tous dans l’impasse Le monde a beau faire de belles déclarations à travers ses réunions internationales, l’eau potable continue à manquer à une grande partie de l’humanité, à l’image de l’Inde qui connaît une période de sécheresse forte . Actuellement, la semaine mondiale sur l’eau ne fait que démontrer toute l’impuissance d’un monde politique incapable de subvenir aux besoins les plus élémentaires d’une population mondiale condamnée à se battre pour avoir accès à l’eau. Des Péruviens viennent de se constituer « sans eau » pour revendiquer leur droit en ce domaine. Dans son éditorial, le Monde conclut : « Alors, oui, il y a urgence. Mais urgence à agir et à prouver que les Objectifs du millénaire sont bien l'expression d'une volonté commune, et non une fable inventée par la communauté internationale pour se donner bonne conscience » .

SANTE 13/07/09 – La prévention du cancer relativisée Selon une étude danoise, les actions de prévention du cancer du sein auraient tendance à surdiagnostiquer la maladie une fois sur trois . Selon l’ancien directeur général de la santé en France qui constate quelques insuffisances à cette étude jugée néanmoins globalement sérieuse, ce type d’informations nécessite la mise en place d’une « procédure formelle d'autorisation des grands programmes de santé publique, comme cela se fait pour l'autorisation de mise sur le marché d'un médicament » parce que la prévention du cancer « ne va pas de soi » . La preuve de ces programmes doit être faite concernant leurs bénéfices pour la santé, ce qui ne serait pas encore le cas par exemple pour la prévention du cancer de la prostate. L'Institut national de veille sanitaire (Invs) révèle que l'incidence du cancer a quasiment doublé chez l'homme (+ 93 %) et fortement augmenté chez la femme (+ 84 %) en 25 ans, générée notamment par la longévité croissante. Le cancer de la prostate est celui qui a le plus augmenté. Parallèlement, l'Afsset et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), après avoir constaté l’incidence croissante de la plupart des cancers en France, rapportent que leur origine est probablement multifactorielle et pour une part non négligeable, environnementale . La précaution est recommandée particulièrement concernant les professionnels exposés. La toxicologie doit être également développée à travers l’étude de l’exposition répétée à des substances multiples, et ce dès la vie intra-utérine.

30/07/09 – Les cabines de bronzage cancérigènes Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), organisme dépendant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de décréter les cabines de bronzage « cancérogènes » . Les personnes jeunes sont particulièrement exposées et il leur est déconseillé de se prêter à ce loisir régulièrement. 8 millions d’individus fréquentant ces cabines en France contre 14 millions en Allemagne.

17/08/09 – La grippe A continue d’alimenter les rumeurs Je t’épargne, Néo, l’ensemble des articles qui paraissent sur la grippe A et qui traduisent le phénomène médiatique qu’est devenue cette maladie pour le bonheur des uns et l’angoisse de nombreux lecteurs. L’opinion publique et les médias eux-mêmes ne savent que penser de cette grippe, mais les rumeurs vont toujours bon train à l’image de celle en Grande-Bretagne invitant les femmes à ne pas concevoir des enfants tant que cette maladie n’aura pas cessé de sévir . S’il est vrai que certaines femmes enceintes aux Etats-Unis ont succombé à la grippe A, plusieurs autorités se veulent rassurantes.



PREOCCUPATIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES 01/07/09 – Soutenir le diagnostic pré-implantatoire Trois professeurs de médecine s’inquiètent de constater que les forums de citoyens se montrent réservés à l’égard du diagnostic pré-implantatoire (DPI) . Ils constatent que 400 enfants sont nés dépourvus d’une maladie grave qui pouvait leur avoir été transmis sans le DPI. Ils soulignent l’absence de dérive dans les trois centres français qui pratiquent le DPI et sont attachés à l’absence de liste avec les maladies pour pratiquer le DPI, permettant d’œuvrer au cas par cas. Au risque d’eugénisme qu’ils balaient d’un revers de main, ils soulignent plutôt l’absence de moyens pour qu’un plus grand nombre de personnes aient accès au DPI plus rapidement, observant une iniquité en la matière.

24/07/09 – L’écologie initiée il y a vingt ans A l’occasion du succès du parti écologiste en France aux élections européennes, Libération reproduit un texte écrit par le philosophe Félix Guattari sur l’écologie . Après avoir constaté le fait « exceptionnel » que l’écologie soit passée du statut de science à un enjeu politique et éthique, le philosophe constate que les défis qu’elle soulève nécessite une mobilisation globale que l’humanité ne semble pas encore en mesure de relever. Le changement de mentalité que celle-ci exige paraît insurmontable. Elle exige le sens des responsabilités que nous sommes incapables de prendre, surtout lorsqu’il s’agit des autres et de l’avenir. Dès lors, il écrit : « C’est une véritable pollution mentale qui nous vaut cet engendrement d’une humanité régressive, frileuse, qui ne veut rien savoir de ce qui la dérange et qui méconnaît ce qui la menace. Loin de se replier sur la nature telle qu’on imagine qu’elle était hier, il appartient à l’écologie de réinventer de nouvelles façons d’être au monde et de nouvelles formes de socialité. L’écologie sera d’abord mentale et sociale ou elle ne sera rien, ou peu s’en faut » . C’est assez préoccupant, Néo, de constater que ce texte a encore toute sa valeur.

04/07/09 – Controverse autour de l’eau et du cancer La polémique à laquelle je faisais référence le mois dernier Néo, soulevée par David Servan-Schreiber concernant les risques accentués pour les personnes atteintes d’un cancer si elles boivent de l’eau du robinet parfois polluée, cette polémique fait rage . Les Académies nationales de médecine et de pharmacie et l'Académie de l'eau sont scandalisées par des affirmations sans fondement scientifique et sont choquées par le fait de lancer une alerte au nom du principe de précaution sans scrupule.

28/07/09 – Le combat de lobbying contre et pour les pesticides Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) et l'Union des industries pour la protection des plantes (UIPP) se livrent en France un bras de fer sans concession auprès de l’opinion publique et du monde politique pour défendre leurs intérêts . Tous constatent un basculement de l’opinion envers la protection de l’environnement qui influe sur les autorités politiques.

31/07/09 – La peur d’une technoscience incontrôlée Début d’été, l'Association for the advancement of Artificial Intelligence a révélé les fruits d’une réunion privée dans laquelle les chercheurs ont exprimé leurs préoccupations devant les avancées de l’intelligence artificielle . S’ils craignent une exploitation de ces avancées par le terrorisme, ils sont également conscients de voir les ordinateurs s’émanciper du contrôle humain.

05/08/09 – Débat autour de « la croissance verte » Dans une tribune, un écologiste dénonce le capitalisme qui s’éprend de la croissance verte, en réponse à un article du désormais célèbre Claude Allègre, ancien Ministre de la Recherche . Il remarque que ces défenseurs de la « croissance » ignorent le développement de la démographie pour se fixer sur l’augmentation de la consommation. Celle-ci ne pourra se réaliser que par la technologie au cœur d’un libéralisme absolu. Le chroniqueur remarque le marché du carbone est déjà un échec sur ce plan, la tonne de CO² étant à un niveau quasi nul. Inutile donc d’attendre de ces nouveaux capitalistes, toujours selon cet écologiste, de nouveaux modes de consommer si ce n’est dans le « toujours plus ».

08/08/09 – Lutter contre l’obésité en agissant sur le cerveau Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux progrès des neurosciences comme en témoigne en France un Colloque initié par un organisme dépendant du premier Ministre et traitant de ce thème et de la prévention en santé publique . Il s’agit en l’occurrence de marquer les produits de consommation conduisant à des dérives telles que l’obésité. Un expert explique : « Pour mieux prévenir l'obésité, on pourrait par exemple imposer une présentation publicitaire "neutre" pour les aliments les plus caloriques. Ou encore parler en termes appétissants des fruits et légumes, afin de mieux convaincre les consommateurs d'en manger cinq par jour » . Cette action a fait l’objet d’une proposition parlementaire en 2008 en France.

28/08/09 – Controverse relancée sur la téléphonie mobile Suite à l’étude Interphone, censée remettre les fruits d’investigations internationales sur l’impact sanitaire de la téléphonie mobile, des scientifiques de 14 pays font part de leurs critiques à l’égard de cette étude . Ils se basent sur certaines informations émanant de cette dernière et qui offriraient selon eux le paradoxe de démontrer que le téléphone mobile protège le cerveau des tumeurs cérébrales. D’autres experts indépendants réfutent toutefois cette interprétation, ce qui n’empêche pas les principales critiques de dénoncer une étude biaisée à travers Interphone. De même ils soulignent le retard de 4 ans qu’elle a pris.

31/08/09 – Reach et l’expérimentation animale Un éminent toxicologue international souligne dans la revue Nature que le programme Reach ne pourra pas être appliqué en l’état actuel des moyens de la toxicologie . Je te rappelle Néo que ce programme européen impose désormais aux industriels de faire la preuve de la non toxicité de certaines substances chimiques commercialisées. Le coût de ce programme serait trop cher et notamment dans le domaine de l’expérimentation animale. Il est nécessaire, selon ce toxicologue, de développer des pratiques alternatives que la toxicologie n’est pas en mesure d’appliquer. Ce sont donc les animaux qui risquent de payer la politique mise en place par l’Europe.

ACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES 01/07/09 – Conférence internationale sur la grippe A 40 pays se réunissent à Mexico pour faire le point sur la grippe A qui se diffuse notamment dans l’hémisphère sud, qui entre dans sa saison froide . La population mexicaine reproche à son gouvernement d’avoir été trop alarmiste avec la maladie, ce qui a eu un impact désastreux sur l’économie et l’image du pays. Les autorités répliquent que la Chine en son temps, par manque de transparence concernant la santé publique, a payé beaucoup plus cher sa censure.

09/07/09 – La recherche française a des priorités Plusieurs centaines de personnalités du monde scientifique, économique et associatif, ont défini au sein de neuf groupes de travail thématiques ce que devrait être la stratégie de la recherche et de l’innovation en France ces 4 prochaines années . Pendant que la recherche fondamentale, l'interdisciplinarité et la compétitivité étaient rappelées comme règles essentielles, les axes privilégiés sont : «santé, bien-être, alimentation et biotechnologies», «urgence environnementale et écotechnologies» et enfin «information, communication et nanotechnologies» . Des instances scientifiques émettront un avis concernant ces propositions à l’automne avant discussion en Conseil des ministres.

14/07/09 – Des fonds par le Grenelle des ondes Le Grenelle des ondes vient une nouvelle fois de se réunir afin de travailler sur « un comité opérationnel sur les antennes-relais ainsi que trois groupes de travail sur les protocoles de mesures des ondes ; sur l'information du public, des professions de santé et des élus ; et sur les conditions de mise en œuvre d'une recherche indépendante » . Un million d’euros va être débloqué par l’Etat. Une puissance émettrice inférieure à celle existante va être expérimentée dans plusieurs villes candidates. L’Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), toujours dans le cadre du Grenelle des ondes, doit faire paraître en septembre son enquête sur les risques sanitaires liés à la téléphonie mobile.

27/07/09 – Opposition de forces autour de l’Amazonie Les écologistes semblent avoir emporté une bataille dans leur lutte pour protéger l’Amazonie après qu’un rapport de Greenpeace montre les effets dévastateurs de l’élevage de bœuf au Brésil . Néanmoins, le lobby des agriculteurs contre-attaque en prétendant que ce pays remplace sa couverture végétale par la production alimentaire. L’une de ses porte-paroles reconnaît toutefois que « La rémunération du service environnemental est la solution à tous nos problèmes » .

29/07/09 – La taxe carbone en France dans la tourmente Le gouvernement français réfléchit à la création d’une taxe carbone et, comme le résume un éditorial du Monde, il va lui falloir trouver la réponse : « Où se situe le point d'équilibre entre l'efficacité écologique et l'acceptabilité sociale de cette taxe ? » . Pour le moment le projet ne parvient pas à créer cet impôt sur les règles indispensables que sont sa justice, sa simplicité et son efficacité. Une commission d’experts vient de remettre au premier Ministre son rapport promouvant une taxe de 32 euros sur chaque tonne de CO2 émise par la combustion d'énergie fossile (pétrole, gaz, charbon...) dans les secteurs du transport et de l'habitat, proposition occasionnant une vive controverse . Destinée initialement à encourager les gestes vertueux envers l’environnement, cette taxe suscite le scepticisme à l’instar d’un économiste : « Sans un réel effort pédagogique, les gens auront le sentiment qu'on invente une nouveau concept grandiose pour faire passer une bonne vieille augmentation de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP), comme il y en a eu des dizaines depuis des décennies pour boucher les trous des finances publiques et financer les priorités politiques du moment » . Le gouvernement pourrait s’orienter vers une redistribution des recettes fiscales de cette taxe vers les ménages les plus défavorisés pour financer des aménagements de l’habitat respectueux de l’environnement, et vers des entreprises vertueuses en allègements fiscales. Les « chèques verts » redistribués aux particuliers ont plus la faveur de l’économiste : « Si l'on souhaite véritablement changer les comportements, il faudrait sans doute envisager une progression beaucoup plus forte des prix de l'énergie, mais avec une très grande transparence sur la redistribution intégrale aux ménages des recettes ainsi collectées» . Un grand débat sur cette taxe est promis par le premier Ministre à l’automne et nul doute que sa conduite sera particulièrement suivie, Néo, à moins que le Président de la République ne renonce à ce projet, même si de récents sondages révèlent que les Français sont favorables à cette taxe à la condition d’être bien informés. Face au scepticisme de certains, la Fondation Nicolas Hulot évoque un argument qui pourrait séduire le Président de la République : « La taxe carbone va produire de la croissance, car il y aura redistribution aux ménages, via le 'chèque vert', et aux entreprises, sous forme d'allègements de charges sociales. Cela va encourager l'emploi et nourrir un cycle vertueux » .

04/08/09 – L’Australie entre protection environnementale et développement économique La péninsule du cap York au nord de l’Australie, havre de paix pour l’environnement, fait l’objet d’une intense controverse suite à la décision du gouvernement d’en renforcer la protection naturelle . Le paradoxe est bien là, chère Néo, puisque ce sont les aborigènes qui manifestent contre cette décision, considérant qu’elle nuit à leur possible développement économique. Décidément, l’humanité a des ressources intellectuelles que la nature ignore…

19/08/09 – La France doit revoir sa copie sur les OGM A la demande d’une association écologique, le Conseil d’Etat a annulé le décret transposant la législation européenne en droit français concernant les OGM . Selon l’institution, le droit à l’information du public n’était pas garanti par ce décret. De plus, la France est dans l’obligation de légiférer pour une telle disposition, et non appliquer un simple décret. La secrétaire d'Etat à l'écologie a réagi en annonçant que le gouvernement avait « deux solutions : la première, c'est de faire une loi qui traite spécifiquement de la question de l'information du public sur les OGM. La deuxième, c'est d'avoir une loi beaucoup plus large (...) en intégrant toutes les exigences de consultation du public sur les questions environnementales» . Le Parlement devra délibérer avant le mois de juin 2010 sur cette question. Cette décision intervient alors que discrètement une expérimentation d’étiquetage sur la viande OGM est tentée auprès des consommateurs .

24/08/09 – La France intensifie la protection de son littoral Deuxième domaine maritime mondial, la France a décidé, par son Président de la République, d’étendre leur contrôle et protection à travers une « grande politique océanographique » . Le Grenelle de la mer à travers ses avis sera suivi de près. Dans ce sens, la France va déclarer auprès de l'Organisation des nations unies (ONU) une zone économique exclusive (ZEE) en Méditerranée lui permettant notamment d’exploiter ses ressources halieutiques . Reste que toutes bonnes intentions, Néo, nécessitent un budget qui n’a pas encore trouvé quant à lui ses ressources.



DIVERS

14/07/09 – Le Muséum d’histoire naturelle à Paris reclasse son herbier La tache à laquelle s’attaque le Muséum d’histoire naturelle de Paris est colossale puisqu’il s’agit de reclasser le plus grand herbier du monde qui compte . onze millions de spécimens venus du monde entier à travers les siècles et attendent une reconfiguration de leur rangement qui devrait s’achever en 2012.

25/07/09 – Un colloque sur les découvertes scientifiques dues au hasard La Normandie accueille un colloque avec une soixantaine de chercheurs venus débattre de la « serendipity » ou découverte fortuite dont l’histoire des sciences foisonne . De la pénicilline au rayon X, nombre d’avancées ont été faites par accident. S’il est vrai que celles-ci « tombent » dans des esprits préparés et bien armés intellectuellement, ce colloque permet à des observateurs de réclamer plus de temps aux chercheurs pour la créativité, ce qu’ils n’ont plus guère.

31/07/09 – Le premier cerveau artificiel dans 10 ans ? Blue Gene est le nom donné à un super ordinateur considéré comme le plus rapide du monde et « capable aussi bien d'analyser en temps réel les signaux radioastronomiques dans le cadre de recherches sur l'origine de l'univers, que de simuler, toujours en temps réel, le repliement des protéines » . Etant donné ses propriétés, un projet ambitieux en Suisse travaille à composer dans 10 ans le premier cerveau électronique dont une première phase est sur le point d’être atteinte, celle de la représentation du monde. Toutefois, chère Néo, de nombreuses phases restent à être accomplies pour un projet dantesque.

24/08/09 – Un Congrès sur les avancées qui vont transformer le monde Oxford a accueilli un Congrès censé réunir ce qui se fait de mieux en Europe dans le domaine de l’intelligence pour imaginer ce que sera le monde de demain avec un « signe des temps, en matière de discours et d'innovation, le concept de résilience collective - comment aider les populations à résister aux crises et à devenir plus capables et autonomes - l'a emporté sur celui de performance individuelle » . Si les nouvelles technologies et la science ont fait la une de ces rencontres, elles ont mis l’accent sur l’aide aux plus démunis comme l’invention d’une seringue qui casse dès sa première utilisation, évitant la diffusion du VIH. « Sauver la planète » a également captivé les assistants avec la nécessite d’observer plus attentivement ce que la nature produit déjà et qui peut servir de modèle pour nos inventions ou organisations. Certes, de nombreux exposés n’ont été compris que d’une élite, mais l’imagination était bien là pour refaire le monde, avec la venue inopinée du Premier Ministre britannique.

20/08/09 – Falsifier l’ADN Des chercheurs israéliens sont parvenus à démontrer qu’il est possible de falsifier l’ADN . Véritable référence pour les polices scientifiques sur les lieux de crimes notamment, cette étude montre que désormais il faudra compter sur des ADN artificiels sur les lieux de forfaits. C’est d’autant plus vrai que cette tromperie serait aisée à réaliser, en récupérant de l’ADN sur des produits et en le déposant après « une amplification globale du génome ». Des tests ont permis de duper le FBI pour le moment avec ces ADN artificiels.

26/08/09 – Internet change la façon de lire des chercheurs Une étude américaine révèle que si les scientifiques lisent désormais beaucoup plus, ils le font aussi beaucoup plus vite . Internet est passé par là. Les chercheurs s’enquièrent plus désormais d’informations sur Internet qui vont les conduire à la lecture d’études, et non l’inverse comme autrefois. C’est ce qu’on appelle des « ontologies », véritables bases de données sur la toile dans des champs de disciplines où les chercheurs puisent leurs informations, et qui sont promises à être développées.

DES RENCONTRES EURO MEDITERRANEENNES SUR LES SAVOIRS

Nous sommes actuellement trois à travailler sur le dossier de présentation final du projet d'événementiel programmé pour fin 2010 à Nice. C'est un véritable travail, ardu, difficile à synthétiser tant le projet est ambitieux et varié. Au sein de l'équipe, je fournis les éléments qui depuis un an ont fructifié dans mon esprit pour donner naissance à cette aventure. Morceaux choisis :

Projection : Fin 2010 : De plusieurs pays méditerranéens, des philosophes, scientifiques, chercheurs, chefs d’entreprise, dirigeants, écrivains, artistes, théologiens, scolaires convergent sur la Côte d’Azur le temps d’un Festival destiné au grand public. Ils viennent témoigner de l’essor commun de la Région recouvrant l’ensemble des pays méditerranéens à travers une multitude d’exemples contemporains.
Changement climatique, développement durable, santé, ressources naturelles, nouvelles technologies, industries, agriculture, recherche fondamentale, géopolitique, biodiversité,…, des coopérations euro méditerranéennes se multiplient qui détiennent des clés inédites concernant notre devenir. Quelles sont ces clés ? Que nous révèlent-elles ? En quoi les rassembler ouvrirait-il de nouvelles perspectives pour notre avenir ? Pour quels enjeux fondamentaux concernant notre existence ?


Le pari du Festival : Dans les 10 prochaines années en Méditerranée notre devenir va se jouer à travers une série de parties de dés qui ne devront rien au hasard. Les acteurs incarnés par de nombreux entrepreneurs, le vaste terrain géographique rassemblant l’ensemble des rives, les risques majeurs auxquels nous allons communément être exposés interdisent la plus petite erreur d’appréciation comme d’action dans ces parties. DEFISMED est un projet qui a pour objectif de réunir publiquement pour la première fois une partie de ces joueurs œuvrant principalement à travers des coopérations euro méditerranéennes existantes. Ils viendront témoigner non seulement des enjeux auxquels ils s’efforcent de faire face mais également des implications profondes de leurs actions pour notre existence. A travers un Festival sont présentés des expositions, films, théâtres, conférences, débats avec un grand Carrefour rassemblant ces porteurs de connaissances. Diffusé sur Internet, ce Festival s’impose comme le rendez-vous incontournable d’une Méditerranée en construction autour de ses connaissances partagées et de son esprit d’entreprise.


Griffonnée sur une feuille de papier, une partie de ces mots demeurera dans le texte final. De même concernant la projection de l'événement avec ses temps forts :

 Un lieu central phare et plusieurs villes

LE FESTIVAL AU PALAIS DES CONGRES DE NICE ACROPOLIS Un complexe mondialement reconnu Respectivement créé en 1954 et 1984, Acropolis-Expositions et Acropolis-Congrès forment le complexe Nice Acropolis. Certifié ISO 9001, le Palais des Congrès et des Expositions Acropolis a accueilli près de 3 000 manifestations qui ont drainé plus de 7 millions de personnes. Ses atouts ont été salués par de nombreux prix. Le Palais des Congrès a été élu « premier Palais des Congrès d'Europe » durant trois années consécutives !

Une importante capacité d'accueil Situé en plein centre de Nice, à 15 minutes de l'aéroport, l'ensemble Acropolis-Congrès et Acropolis-Expositions met à disposition : 5 auditoria de 250 à 2 500 places, 50 salles de réunion de 20 à 800 places et 26 000 m2 d'exposition.

 Pour la première fois seront réunies des coopérations euro méditerranéennes savantes : A de rares exceptions, aucune n’a jusqu’à présent diffusé ses recherches à travers un événement grand public. Qui plus est, celles-ci seront rassemblées en un seul événement.

 Intervention de personnalités de référence en Méditerranée : Anciens diplomates, savants, écrivains, philosophes,… ils viendront témoigner d’une Euro Méditerranée en construction

 Présence d’entrepreneurs euro-méditerranéens de référence : Chefs d’Entreprises et Managers, représentants d’Etats, animateurs culturels, ils viendront se rencontrer et partager leurs expériences et besoins

 Une synergie entre champs de connaissance euro méditerranéens : Au-delà d’un simple rassemblement, les chercheurs réunis vont se rencontrer publiquement et partager leurs travaux. De nouveaux horizons vont s’ouvrir et, pourquoi pas, de nouvelles coopérations.

 Des défis mesurés par le grand public : Les défis relevés par le Festival auront été identifiés par le grand public en amont à travers des expérimentations dans les écoles et associations, et seront suivis en aval du Festival, permettant de mesurer l’importance des interdépendances

Cela fait rêver. Pour transformer ce rêve en réalité, les étapes sont encore nombreuses. Parmi la multitude de contacts que j'ai pris, une très grande majorité a donné suite à ce projet en apportant ses réseaux, son actualité, ses suggestions. C'est insuffisant pour concrétiser l'événement et j'en ai bien conscience. Le "nerf de la guerre" demeure bien l'accueil que les potentiels financeurs voudront bien apporter à ce projet.

la thématique choisie pour la 1ère édition devrait tourner de "Avis de tempête sur notre Méditerranée. L'objectif est de montrer comment les coopérations euro méditerranéennes oeuvrent pour empêcher un certain nombre de risques de se réaliser :
Les populations :

La prévention des risques de conflits entre les rives : Religieux Géopolitiques Humanitaires

La réduction du déséquilibre technoscientifique Nord/Sud : Nouvelles technologies Recherches fondamentales Information et éducation

La prévention des risques sanitaires : Virus et maladies émergentes Les révolutions thérapeutiques

Quel patrimoine euro méditerranéen allons-nous préserver ? Patrimoine immatériel Patrimoine intellectuel Patrimoine matériel (avec la préhistoire)

L’environnement :

La prévention des risques environnementaux : Changement climatique Risques naturels Biodiversité

La prévention des risques de pénuries en méditerranée : Alimentaires Energétiques Eau

Pour mener à bien et avec la plus grande rigueur ce projet, un Comité scientifique se développe dont je suis fier dafficher les noms ici. Je leur dois déjà à la plupart beaucoup :
société » du CNRS auprès de la Présidence. Diplômé de l’école des Hautes Etudes Commerciales (1972), titulaire d’un DEA de l’Université de Paris et du Programme doctoral HEC (1989), il a été Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de l’Entreprise en 2004. De 1997 à 2005, il exerce les fonctions de directeur des publics, puis directeur du développement de la Cité des Sciences et de l’industrie (stratégie marketing, affaires européennes et développement), Bernadette BENSAUDE-VINCENT, philosophe et historienne française, Professeur d'histoire et de philosophie des Sciences à l’Université Paris Ouest-Nanterre et IUF Isabette BRIANSO, Attachée Temporaire d´Enseignement et de Recherche en sciences de l´information et de la communication à l´Université de Saint-Quentin-en-Yvelines, Coordinatrice du Label " Forum Unesco: Université et Patrimoine" pour le Master ICC (Ingénierie de la Culture et de la Communication: médiation des savoirs scientifiques, organisation déventements et d’espaces culturels) de l´UVSQ Pierre CARREGA, Professeur à l’Université (Nice – Sophia Antipolis), Agrégé de géographie spécialisé en climatologie, président de la Commission « Climat et Société » du Comité National Français de Géographie Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS, Normalien, Agrégé de sciences naturelles, Docteur en sciences de l’Université Paris 11, Inspecteur général de l’Agriculture et membre du CGAAER (Conseil général de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Espace Rural) après avoir été de 1976 à 2007 Chargé puis Directeur de recherches à L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Il a été de janvier 2002 à janvier 2006 Président du Muséum National d’Histoire Naturelle après avoir présidé le Conseil d’Administration du CNEVA (Centre National d’Etudes Vétérinaires et Agroalimentaires) puis de l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) de 1997 à 2002, Michel CLAESSENS, Docteur ès sciences, Chef de l'Unité Information et communication de la Direction générale de la recherche de la Commission européenne Jean François COUSTILLIERE, contre-amiral en retraite, directeur de JFC Conseil, dédié aux questions méditerranéennes, Président de l'association Euromed-IHEDN dont la vocation est d'entretenir le réseau des anciens auditeurs des sessions internationales Euro-Méditerranée de l'Institut des hautes études de Défense nationale, directeur, et président du Conseil d'orientation, de l'association Horizons Méditerranée Vincent DUCLERT, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales, maître de conférences à l'ENA. Il a été entre 2004 et 2009 le responsable des pages livres du magazine La Recherche Gianni GIARDINO, Physicien, membre fondateur des "Bar des Sciences", Directeur du Master-professionnel "Ingénierie de la Culture et de la Communication (ICC) : médiation des savoirs scientifiques, organisation d’évènements et d’espaces culturels" ( http://www.sacim.uvsq.fr ) et Directeur du département "Sciences, Arts, Culture, Innovations etMultimédia" (SACIM) de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Chercheur permanent au Centre d'Histoire Culturelle des Société Contemporaines (CHCSC) de l'UVSQ. Chercheur associé au Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences (LDES) de l'université de Genève, groupe « Recherches et productions en médiation scientifique », André GIORDAN, professeur de didactique et épistémologie des sciences à l'université de Genève, commissaire de l'exposition du centenaire du Musée océanographique de Monaco, Henri GIORDAN, ancien directeur de recherche au CNRS et chargé de conférences à l’EHESS, il s’est spécialisé depuis plusieurs années, dans l’étude pluridisciplinaire des minorités linguistiques européennes. Il est l’auteur du premier rapport officiel sur les langues et cultures régionales de France, Démocratie culturelle et droit à la différence : rapport présenté à Jack Lang, ministre de la Culture, Paris, La Documentation française, 1982. Il a effectué des missions d’expertise auprès du ministère français de la Culture, de la Commission européenne, de l’Unesco, de l’OCDE et du Conseil fédéral de la Confédération suisse. Il a créé, en 2007, avec le ministère de la Culture français, un portail internet, Langues d’Europe et de la Méditerranée (LEM), http://portal-lem.com/fr/index.html, Jean JOUZEL, directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (UVSQ-CEA-CNRS), et directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique, il a été vice-président du premier groupe de travail du GIEC sur les principes physiques et écologiques du changement climatique récompensé par le Prix Nobel de la paix, médaille d'or 2002 du CNRS conjointement avec Claude Lorius, Jean-François MATTEI, Agrégé de philosophie, membre de l’Institut Universitaire de France, professeur à l’université de Nice-Sophia Antipolis et à l’IEP d’Aix-en-Provence. Auteur de plusieurs essais de philosophie politique. Michel PETIT, membre de l’Académie des sciences et membre Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), président du Conseil d’administration du Musée océanographique de Monaco Jean-Claude ROYNETTE. Doyen honoraire de la Faculté des Sciences d'Orsay. Université Paris-Sud 11, Président de Scientipole Savoirs et Société (http://www.scientipole-savoirs-societe.fr/scientipole_savoirs_societe), pôle de diffusion de la culture scientifique de l'Ile-de-France Sud créé à l’initiative de la Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay (CAPS) qui se propose de créer un lien nouveau entre les scientifiques et les habitants de la région et compte 12 membres fondateurs : CAPS, CEA, CNRS, Ecole Polytechnique, HEC Paris, INRA, ONERA, Société Générale, Synchrotron Soleil, Thales, Université Paris-Sud, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Pierre TAMBOURIN, Ancien élève de l’Ecole Polytechnique, directeur de recherche à l’INSERM, Directeur général du Genopole d’Evry, Georges WAYSAND, Physicien, vice-président d’Initiatives Citoyennes en Europe (ICE)

UN CONCOURS D'INTELLIGENCES

Les semaines qui ont succédé au précédent billet sur le projet DEFISMED, malgré la chaleur estivale, ont été guidées par une réflexion intense au bout de laquelle est née l'association DEFISMED que j'aurai l'honneur de présider. Cet engagement ne doit surtout pas occulter le début d'année qui a vu l'échec d'une initiative similaire. Se lancer à travers une association dans la création d'un événement aussi ambitieux nécessite une cohérence entre des intelligences diverses et motivées par des objectifs parfois radicalement différents. Les aspirations tranchent jusqu'à ce qui pourrait apparaître comme purement anecdotique. Illustrations: pourquoi "DEFISMED" ? Pourquoi intitulé le projet "Festival" ? Pourquoi le réaliser à Nice ? Quel intérêt d'impliquer des lycéens de toute la Méditerranée ? Pourquoi lui associer des animations culturelles et ne pas se focaliser sur les débats ? Quelle idée de créer un tel événement à l'heure où les budgets sont réduits ? Comment se fait-il que le projet fasse si "français", ne serait-ce qu'à travers son Comité scientifique ? etc.

Pour chacune de ces questions, j'ai une réponse, parfaitement criticable. Chacune d'elle a été soupesée en consultant mon entourage proche, des professionnels. Et puis DEFISMED (on ne prononce pas le "s") est née et progressivement un Conseil d'administration va tenter communément de construire le projet de manière cohérente. Les statuts affichent les intentions de l'association comme ils se doivent de le faire :

DEFISMED a pour objectif de : Développer une culture euro méditerranéenne, en explorant plus particulièrement l'univers des coopérations euro méditerranéennes dans de multiples champs de connaissances / Créer un Festival pérenne dédié à l’Euro Méditerranée et à ses développements à travers de multiples coopérations faisant appel à différents champs de connaissances, notamment les sciences, la médecine, les arts, la philosophie, l’histoire, etc., / Promouvoir des rencontres entre différentes représentants de ces champs de connaissance afin de développer une approche pluridisciplinaire de l’Euro Méditerranée dans ses développements modernes, et encourager de nouvelles formes de coopérations / Tenter d’établir une information régulière et exhaustive sur les publications faisant référence à l’Euro Méditerranée à travers ses coopérations faisant appel aux champs précités / Instituer une communication entre les chercheurs, les groupes de recherches et associations, dont l’objet est d’étudier l’Euro Méditerranée/ Entreprendre une approche critique des publications qui se créent autour des débats faisant référence à l’Euro Méditerranée / Rendre compte et favoriser les débats autour de l’Euro Méditerranée.


Ce qui représente une véritable aventure de l'esprit avec un tel projet, c'est les multiples tentatives de mariage que DEFIMSED va opérer entre de nombreuses intelligences. J'ai la chance de vivre quotidiennement ces rencontres qui enrichissent chaque fois un peu plus le projet. "Experts", lectures, prestataires, chacun(e) me renvoie à des questionnements auxquels je n'avais pas pensé, ou bien à des informations que je méconnaissais. Si les incertitudes sont encore nombreuses dans cet investissement, le doute n'existe pas. J'ignore encore aujourd'hui si l'événement que DEFISMED prépare s'appelera "Festival" ou bien même s'il aura bien lieu en 2010. Mais je veux croire que ce travail opère de manière mystérieuse une contribution qui va dans le sens de la construction savante d'une Méditerranée confrontée à des défis majeurs. Hier, un appel téléphonique m'informait de la prochaine clôture d'un appel d'offres lancé par l'Agence nationale de la Recherche sur le thème "Quelles recherches et quels partenariats pour la Méditerranée ?" N'est-ce pas là un nouveau signe fort de cette construction à laquelle j'aspire tant de mes voeux ?

Propulsé par DotclearDesign original nGrey revisité par SAGA