Dans quelques jours, je serai à Paris pour participer à une commission organisée par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) intitulée "Science croyances et religions". Outre l'immense reconnaissance que j'ai pour la personne qui a su me faire confiance pour m'inviter à participer à ce groupe de travail, je vois dans ce programme préparant un appel d'offres en 2009 des horizons s'ouvrir dans un domaine souffrant de nombreuses idées reçues de la part de tous. Je présente ici l'introduction de cet atelier :

Ni la distinction entre science et croyance instaurée dès les origines grecques de la science occidentale, ni la démarcation des domaines respectifs de la science et de la religion qui caractérise la science moderne n’ont empêché les conflits, les chevauchements, et fécondations mutuelles. Ce vieux problème retrouve une actualité prégnante avec la confrontation dans nos sociétés de thèses scientifiques et de visions du monde inspirées par des écrits religieux (Bible,Coran) ou par des traditions orales animistes ou fétichistes.

Le but de cet atelier est de dégager les directions de recherche prioritaires sur ce sujet qui figureront dans l’appel d’offre Science et Société de l’Agence Nationale de la Recheche en 2009.

1. Science / religions / croyances religieuses
2. Les idéologies de la science, la science transformée elle-même en un système de croyances et de valeurs : le scientisme
3. Le rôle de la croyance dans la marche normale de la science


A l'heure où il y a encore quelques semaines Le Courrier international consacrait un dossier à "Dieu est-il une particule ?" il serait grand temps de mettre à un niveau digne du sujet le débat qu'un nombreux public, si j'en juge par ma propre expérience, attend.