Cela fera 7 ans au mois de janvier que j’ai créé INEXENS. J’ai mis à profit cette période pour affiner les débats et élargir la gamme de mes relations et de mes connaissances. Je ne reviendrais pas ici sur ce parcours. Incontestablement, un seuil a été atteint cette année.
L’organisation et l’animation du 5e Forum « Sciences & défis du XXIe siècle » à Nice a été le clou d’un engagement constant sur la Côte d’Azur pour démontrer combien il est précieux de faire se rencontrer les savoirs, tous les savoirs jusqu’à l’art d’en rire qui répugne tant de scientifiques. En cette veille de 2008 j’ai le bonheur d’être invité à créer d’autres compositions sous d’autres latitudes. Je pense immédiatement à ce salon littéraire « Science et Société » que je rêve de développer depuis 3 ans et qui doit se réaliser à Sucy-en-Brie (91) courant novembre, avec ou sans le Conseil régional Ile-de-France. L’expérience limitée à Mandelieu m’a permis de mesurer tout le potentiel d’une telle manifestation où les livres sont les acteurs principaux. Jamais la recherche scientifique n’avait autant suscité de publications destinées au grand public. Et pourtant les salons littéraires ne leur accordent toujours qu’une modeste place. Il était nécessaire de leur rendre justice à travers un événement dynamique. J’émets le vœu que ce projet aboutisse.

Il y a également la réflexion menée avec le Genopole d’Evry. Son directeur, Pierre Tambourin, a tenu parole exprimée lors du Forum à Nice. Il est intéressé pour me donner les moyens de monter un événementiel « Science et Société » à Evry. Je monte à Paris fin janvier pour en discuter et pouvoir assembler à la fin de l’année de multiples expériences de « science citoyenne » pour en mesurer la portée et le chemin qu’il reste à accomplir.

Et pourquoi ne pas réaliser une « Nuit des chercheurs » à Nice. Cette soirée européenne se veut une fête ludique autour de la science bien plus intéressante, à mon sens, dans sa configuration que notre fête nationale consacrée à cette même science, fête qui porte bien mal son nom. Les idées ne manquent pas de convertir le temps d’un soir des profanes à la recherche. Jeux, rallye, expositions techniques, à l’heure où j’écris ce billet j’ignore si ce projet pourra être soutenu mais l’excitation est là. Et puis il y a cette idée d’un club select sur Nice permettant à des responsables de découvrir les enjeux de la recherche, ou encore d’autres contacts constructifs pris avec des collectivités locales pour 2008 mais également pour 2009. Je travaille également sur deux projets vertigineux, l’un sur l’environnement, l’autre sur le modèle d’un Festival. Enfin je n’oublie pas le travail commun avec Sapience et les rééditions des prometteuses rencontres 2007 « Les religions à l’épreuve de la science » et du 6e Forum « Sciences & défis du XXIe siècle ».

2008, à travers ces projets indépendants les uns des autres, c’est l’occasion d’engager un travail professionnel en commun avec des personnes compétentes, nouveaux ou plus anciens amis. Je me réfère ici dans le désordre à Philippe, Stéphane, Nancy, Claudie, Patrick, André, Daniel, Gilbert, sans oublier bien sûr Anne-Marie à qui je dois tant. C’est la première fois que je me verrai associé à des professionnels pour construire des débats. Je veux croire que c’est un début et que nous saurons marier nos compétences pour servir cette mise en débat si précieuse de la recherche.