Un événement comme le Forum "Sciences & défis du XXIe siècle" se prépare un an à l'avance. Voilà déjà 5 années que j'ai la chance de préparer cette manifestation. Pour tous ceux et celles qui méconnaissent les dessous d'un tel événement, je voudrais ici témoigner de ce que représente son approche à 3 semaines de son commencement.
Il y a tout d'abord le soin de vérifier que, sur place, tout est prêt : la salle, la communication (encore bien trop faible à mon goût), l'hôtel et les restaurants qui accueilleront les intervenants. Et puis il y a la vérification auprès des 30 intervenants que tout est prêt également de leur côté, qu'ils possèdent bien leur billet de transport, de quels besoins ils ont sur place.
Parallèlement, je soigne le contenu des 7 débats, l'agencement des interventions. Je ne cesse de répéter qu'un débat se prépare (même s'il doit laisser une part à l'improvisation). C'est comme une orchestration que l'on doit diriger avec harmonie. Trop souvent je vois des débats sans âme, avec des animateurs (lorsqu'il y en a) très présents et méconnaissants visiblement le sujet ou son actualité. Le public, d'autant plus qu'il est aussi profane, doit se sentir à l'aise devant tous ces experts qui vont s'exprimer. A moi de veiller à la clarté des propos tout en restant discret, laissant la parole aux seuls connaisseurs présents à la table. je dois dire que depuis 5 années, ceux-ce me font entièrement confiance.
Je ne peux ici présenter toutes les taches qui m'incombent à moins d'un mois de l'événement, tels que le montage de films, la lecture de l'actualité et d'ouvrages sur les thèmes traités, etc. Je voudrais simplement rappeler ici que je ne suis ni scientifique, ni à la tête d'une société d'événementiel rôdée. Je fais avec mes convictions et ma propore expérience des rencontres publiques. Et je m'en remets à la chance pour que des gros cailloux ne viennent pas gêner le bon déroulement de ce Forum, comme par exemple une grêve des transports à ce moment.