Le public ignore bien souvent comment je prépare un débat avec des intervenants qui leur est destiné. Pour la première fois ici je vous communique ici le dessous des cartes. Après avoir consulté les organisateurs sur la priorité des questions, je soumets celles-ci par courriel à l'approbation de chaque intervenant qui peut réagir s'il le souhaite. Il arrive parfois que nous nous concertons sur les aspects à privilégier et la coordination entre intervenants. Puis j'entérine le tout avec une chronologie particulière qui me permettra, lors de l'animation, de veiller au respect du temps imparti à chacun. Le public interrvient en troisième partie du débat pour poser ses questions. C'est une partie souvent très intéressante et en même difficile pour l'animateur, des personnes pouvant se glisser parmi ceux qui veulent poser leurs questions pour exposer trop longuement leur point de vue, pas toujours passionnant... Il m'arrive régulièrement d'intervenir dans les débats pour relancer un propos d'un intervenant et donc improviser une question. Voici les questions majeures qui seront posées aux différents intervenants lors des 3 tables rondes :

L'ECOLOGIE DE LA PLANETE – UN DEFI SCIENTIFIQUE ET SPIRITUEL Le monde scientifique et le monde politique se mobilisent de plus en plus sur les questions écologiques incarnant l’un des grands défis de notre époque. Qu’en est-il sur le plan religieux ? Ces questions concernent-elles les croyants ? Quels nouveaux angles d’approche peuvent-ils apporter en la matière ? Quel regard un scientifique doté d’une foi religieuse peut-il apporter à ce défi environnemental ? Richard BEAUD Comment un homme de foi peut-il appréhender les questions écologiques soulevées par notre siècle ? La Bible fait-elle référence à une relation sacrée entre l’homme et la nature ? ANTOINE LABEYRIE L’astronome que vous êtes a-t-il, à travers ses recherches, éveillé en lui une dimension spirituelle ? En quoi notre planète pourrait-elle faire sens au regard de l’Univers ? Claude COMBES Les défis écologiques actuels sont-ils inédits dans l’histoire de l’évolution ? La perte du caractère « sacré » de la nature a-t-elle contribué à ce contexte actuel ? Maurice AUBERT Votre parcours d’océanographe témoigne-t-il d’un rapport changeant entre les hommes et la mer ? Quelle place la mer occupe-t-elle sur le plan spirituel en vous ? Débat entre intervenants (30 mn) La restauration d’une écologie efficace aujourd’hui n’oblige-t-elle pas l’homme à devoir maîtriser progressivement la nature ? Cette volonté de maîtrise est-elle en adéquation avec la foi religieuse ?

FAUT-IL REDEFINIR L'ETRE HUMAIN A LA LUMIERE DE LA SCIENCE ? POUR QUELLES TRANSFORMATIONS ? Les avancées des sciences ont apporté ces dernières décennies de nouvelles connaissances sur l’homme. Les technologies permettent parallèlement de pouvoir prétendre intervenir sur le vivant pour apporter à l’homme un meilleur confort de vie en même temps que réduire le sort qui peut le frapper. De nouvelles formes de thérapies se développent ouvrant des problématiques inédites dans l’histoire de l’humanité telles que la recherche sur l’embryon. L’homme d’aujourd’hui est-il le même que celui d’autrefois ? Cette évolution des savoirs et des pratiques scientifiques doivent-elles conduire les Eglise à appréhender différemment cette notion « d’être humain » ? Quels sont les véritables enjeux de ces débats ?

1ère PARTIE : LE CONTEXTE HISTORIQUE (5 mn par intervenant) Henry DE LUMLEY Qu’est-ce qui caractérise l’apparition de l’être humain dans notre histoire ? Jean-François MATTEI La définition de l’homme a-t-elle évolué radicalement depuis l’Antiquité ? Roland SCHAER Quels changements majeurs la science apporte-t-elle au concept de l’homme ? Philippe ASSO Qu’est-ce qui caractérise l’apparition de la religiosité dans l’homme ? Thierry MAGNIN Sur quels critères majeurs la religiosité de l’homme va-t-elle être confrontée à la rationalité (incarnée par la science) jusqu’à aujourd’hui ? Pierre LE COZ En quoi l’éthique se distingue-t-elle aujourd’hui de la morale dans les questionnements relatifs à l’homme ?

1er débat entre les intervenants lancé avec M. de Lumley (25 mn) Darwin a montré que l’homme appartient à l’évolution et la sélection naturelle. Comment, dès lors, est-il possible d’envisager le développement de l’homme autrement que par le hasard ? Darwin a-t-il mis fin à la dimension sacrée de l’être humain ?

2ème débat entre les intervenants lancé avec P. Asso (25 mn) Peut-il y avoir une issue constructive dans le débat qui oppose les religieux aux scientifiques concernant les recherches sur l’embryon ? Qu’est-ce qui se joue dans ce débat ?

LA SCIENCE A-T-ELLE REPONSE A TOUT ? QUELLE COHABITATION POSSIBLE ENTRE SCIENCE ET RELIGIONS ?

Notre vision du monde aujourd’hui est fortement imprégnée par les sciences à l’image des places occupées par la théorie de l’évolution ou encore la psychologie. A l’heure où l’Occident connaît une baisse sensible des pratiques religieuses, la science pourrait avoir comblé les vides laissés par les religions dans la compréhension de la vie. Néanmoins, l’attrait pour le « merveilleux » reste présent si l’on en juge par les croyances existantes en un irrationnel. Dans ce contexte, est-il possible aux scientifiques et aux religieux d’entretenir un dialogue constructif ? De quelle nature serait-il et pour quel sens ? A quels risques de dérives un tel dialogue s’expose-t-il ? Henry DIMEGLIO Quels sont les points où il est inenvisageable de faire cohabiter science et religions ? Sur quels points concéderiez-vous un dialogue ? DOMINIQUE LANG Votre travail de journaliste à La Croix vous permet-il d’affirmer que certains thèmes ont pu évoluer grâce à une approche constructive entre science et religions ? Jean KOVALESKY Comment se conjuguent votre pratique scientifique et votre pratique religieuse ? Quelle approche avez-vous du « dessein intelligent » revendiqué par certains scientifiques croyants dans le monde ? Thierry MAGNIN Le religieux n’est-il pas finalement condamné à remplir ce que la science ne parvient pas à cerner ? Quelle place peut occuper le sacré aujourd’hui à l’heure où les sciences réduisent la vie à une construction mécanique ? Philippe ASSO Dans ce contexte matérialiste, le miracle peut-il encore avoir sa place dans notre société ? Le miracle ne pourrait-il pas se démontrer par la science ?

Réactions des intervenants

Débat entre les intervenants (30 mn) De quelle nature un dialogue entre science et religions pourrait-il s’engager aujourd’hui de manière constructive, aussi bien du côté des athées que des croyants ?